Sciences

Dragonfly 44, la galaxie composée à 99,99% de matière noire

Temps de lecture : 2 min

Ce genre de découverte pourrait accélérer notre compréhension de la mystérieuse matière noire.

Image extraite de l'étude publiée dans les Astrophysical Journal Letters.

C'est «une galaxie aussi grande que la Voie lactée mais qui contient beaucoup moins d'étoiles», selon le site YaleNews: des scientifiques ont récemment découvert Dragonfly 44, une galaxie située dans la Chevelure de Bérénice et dont la composition est inhabituelle, puisqu'elle est constituée à 99,99% de matière noire. Leur découverte vient d'être détaillée dans les Astrophysical Journal Letters.

«Très tôt après sa découverte, nous avons réalisé que cette galaxie avait plus à offrir que ce qu'on pouvait croire. Elle a tellement peu d'étoiles qu'elle pourrait rapidement se désintégrer, à moins que quelque chose la fasse tenir», a expliqué à YaleNews l'astronome Pieter van Dokkum, qui a dirigé l'étude. Une galaxie composée à 99,99% de matière noire n'est pas inédite, mais celles qui ont déjà été observées étaient 10.000 fois moins imposantes que Dragonfly 44.

Cette découverte pourrait se révéler d'une importance particulière dans l'étude de la matière noire, a expliqué Pieter van Dokkum à Wired: «Au final, ce que nous voulons vraiment apprendre, c'est ce qu'est la matière noire. L'enjeu est de trouver des galaxies massives qui sont encore plus proches de nous que Dragonfly 44, afin que nous puissions observer des signaux faibles qui puissent révéler une particule de matière noire.»

«Il est difficile de contester leurs observations, et pourtant la conclusion de leur article contredit ma compréhension de la façon dont les galaxies se sont formées», a expliqué au New Scientist Marla Geha, de l'université de Yale. «J'espère que ce genre d'objets, soit est rare, soit se forme seulement dans des environnements particuliers comme un réseau dense de galaxies. Dans le cas contraire, nous pourrions avoir à réécrire la formation des galaxies.»

En mai 2015, la même équipe de chercheurs avait déjà publié des observations confirmant l'hypothèse de l'existence de «galaxies pelucheuses», d'une dimension proche de celle de la Voie lactée mais avec beaucoup moins d'étoiles: «Si la Voie lactée est une mer d'étoiles, alors ces nouvelles galaxies sont commes des volutes de nuages», expliquait alors Pieter van Dokkum.

Slate.fr

Newsletters

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

Et ce n'est pas vraiment celui du poulet.

Newsletters