Égalités

Un gâteau en forme de Ken transgenre fait débat en Californie

Temps de lecture : 2 min

Une boulangerie de Sacramento a été vivement critiquée pour avoir créé un gâteau représentant une poupée Ken portant une robe rose.

Le 13 août, les propriétaires d'une pâtisserie californienne ont posté une photo d'une de leurs créations sur Facebook: un gâteau en forme de Ken portant une robe rose et un diadème. La cliente à l'origine de cette commande, qui n'est pas elle-même transgenre et ne cherchait à prendre de position politique particulière, pensait juste que c'était une idée amusante pour son anniversaire.


Mais très vite, de nombreux internautes scandalisés ont partagé leur colère sur la page Facebook de la boulangerie, rapporte The Guardian.

«Naïvement, je me suis dit que c'était juste un gâteau super cool. Regardez le boulot qu'ils ont fait avec la crème pâtissière. Quel est le problème avec un gâteau Ken?» se demandait Marlene Goetzeler, la co-propriétaire.

Pour beaucoup, le problème est que ce Ken déguisé en princesse constitue une subversion insupportable des normes en vigueur. La pâtisserie a depuis effacé les centaines de commentaires critiques, mais le site Grub Street en a rencensé quelques un comme celui-ci, illustré par plusieurs emojis caca:

«C'est le gâteau le plus dégoûtant qui ait jamais été fait. Je n'achèterai jamais rien chez vous.»

Ceci dit, suite à la diffusion de la photo du gâteau dans les médias, la pâtisserie a aussi reçu une avalanche de compliments sur sa page Facebook. Selon la chaîne locale CBS13, de nombreuses personnes ont appelé pour commander le même gâteau, qui est devenu un symbole de soutien aux personnes LGBT.

En 2015, des parents canadiens étaient aussi devenus stars d'internet après avoir concocté un gâteau «Princesse Hulk» à la demande de leurs jumelles de quatre ans. Comme Ken, le super-héros vert portait une longue robe rose et un bustier violet.

Newsletters

Le premier convoi juif vers Auschwitz, l'officier nazi et sa captive: histoire vraie d'un amour tabou

Le premier convoi juif vers Auschwitz, l'officier nazi et sa captive: histoire vraie d'un amour tabou

Des 999 premières femmes envoyées à Auschwitz, seules 22 ont survécu. L'une d'elles a été sauvée par la passion interdite d'un SS. À quel prix?

LGBTphobie: les discriminations ont la vie dure (mais des solutions existent)

LGBTphobie: les discriminations ont la vie dure (mais des solutions existent)

À l'occasion de la journée mondiale de la lutte contre l'homophobie et la transphobie, la Commission nationale consultative des droits de l'homme publie un rapport dans lequel elle émet des propositions pour améliorer le quotidien des personnes LGBT+.

Celles qui s'en allèrent pour connaître la peur: les 999 femmes du premier convoi vers Auschwitz

Celles qui s'en allèrent pour connaître la peur: les 999 femmes du premier convoi vers Auschwitz

Il y a quatre-vingts ans, 999 jeunes Slovaques qui croyaient partir travailler dans une fabrique de chaussures ont dû construire le futur camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio