Sciences

VIDÉO. Pourquoi y a-t-il autant de séismes en Italie?

Temps de lecture : 2 min

L'Italie a, une nouvelle fois, été frappée par un puissant séisme. Mais pourquoi ce pays est-il plus exposé aux tremblements de terre que d'autres nations européennes?

Dans les rue d'Amatrice, en Italie, le 24 août 2016. FILIPPO MONTEFORTE/AFP

En pleine nuit, le 24 août 2016, l'Italie a de nouveau été frappée par un puissant séisme de magnitude 6,2. Après les drames de L'Aquila (2009) et d'Emilie-Romagne (2012), la terre a une nouvelle fois tremblé, à quelques kilomètres de là, à la frontière des régions des Marches, de l'Ombrie et du Latium. Le bilan provisoire, deux jours après la catastrophe, fait état d'au moins 267 morts et 387 blessés.

Alors que des villes et villages entiers ont été totalement ou partiellement détruits, notamment Amatrice ou Accumoli, une question revient à nouveau: pourquoi donc l'Italie est-elle autant touchée par les séismes? «Cette région tectonique est très complexe», a expliqué Lucilla Benedetti, directrice de recherche au CNRS-CEREGE, au Figaro. L'Italie fait partie en effet des pays européens les plus exposés aux tremblements de terre.

Au croisement de deux plaques tectoniques

Pour expliquer l'ampleur, mais surtout la fréquence, des séismes sur le territoire italien, Pascal Bernard, sismologue à l’Institut de physique du globe de Paris, a livré les éléments suivants au Monde:

«L’Italie est une terre régulièrement touchée par des secousses, car son territoire se retrouve coincé entre les plaques tectoniques d’Eurasie et d’Afrique, qui convergent. Et, au milieu, une mosaïque de microplaques s’affrontent. Les Apennins [une chaîne montagneuse qui parcourt l'Italie du Nord au Sud], formés au lieu précis de convergence de deux microplaques, résultent de cette compression.»

Après le drame, l'Italie est désormais secouée par plusieurs polémiques. Le pays était-il préparé à de tels phénomènes? Les normes antisismiques ont-elles été respectées lors de la construction de bâtiments, d'immeubles, de maisons? Et, surtout, l'éternelle question de la prévision et de l'anticipation d'un séisme a refait surface. Alors que la communauté scientifique assure que c'est très difficile, sinon impossible, Giampaolo Giuliani –un chercheur italien parti travailler aux États-Unis– continue d'affirmer qu'il est possible de prédire les tremblements de terre.

Newsletters

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

De traitements en contrôles, tout est mis en place de façon à la rendre aussi irréprochable que possible.

Nous avons la tête de notre prénom: faites le test!

Nous avons la tête de notre prénom: faites le test!

En 2017, une première étude avait déterminé que notre visage était socialement marqué par notre prénom. Des chercheuses ont souhaité pousser leurs recherches plus loin avec une nouvelle étape: des portraits-robots.

Pourquoi avons-nous des grains de beauté?

Pourquoi avons-nous des grains de beauté?

[L'Explication #71] Ces taches, qui font ressembler certaines peaux à un cookie aux pépites de chocolat, sont de vraies anarchistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio