Partager cet article

La nouvelle pub anti-Trump: des membres du Ku Klux Klan qui disent du bien de lui

Capture d'écran du clip de campagne d'Hillary Clinton.

Capture d'écran du clip de campagne d'Hillary Clinton.

L'équipe d'Hillary Clinton a diffusé une vidéo où un membre du Ku Klux Klan, des néonazis et des suprémacistes blancs chantent les louanges du candidat républicain.

Lors d'un événement de campagne tenu dans le Michigan le 19 août, Donald Trump a prédit que s'il était élu président, il serait réélu en 2020 avec plus de 95% du vote afro-américain

Etant donné que les intentions de vote des noirs pour Trump sont actuellement en dessous de 4%, cette déclaration est particulièrement absurde. Interviewé sur la chaîne Fox News, le candidat à la vice-présidence Mike Pence a même éclaté de rire quand la journaliste lui a demandé ce qu'il pensait de cette prévision électorale: 

Il faut dire que le récent argumentaire de Trump envers les Afro-Américains était particulièrement condescendant. Le message était en effet que les noirs sont tellement pauvres aux Etats-Unis qu'ils n'ont rien à perdre à voter pour un nouveau candidat comme Trump. Comme il le fait fréquemment, le candidat républicain avait cité des chiffres erronés pour illustrer son propos: il avait déclaré que le chômage des jeunes noirs était à 58%, alors que le taux réel est d'environ 19%. 

La réponse de l'équipe d'Hillary Clinton aux tentatives de son adversaire d'attirer l'électorat noir est arrivée cette semaine sous la forme d'une publicité de campagne:

Dans la vidéo, un membre anonyme du Ku Klux Klan, portant une cagoule pointue, explique que Donald Trump est le meilleur pour le poste de président. D'autres personnalités des milieux suprémacistes blancs, comme Jared Taylor et David Duke, sont filmées en train d'expliquer pourquoi elles soutiennent Trump. Jared Taylor est le fondateur du magazine raciste American Renaissance, dans lequel il avait écrit en 2005: «Lorsque les noirs sont laissés à eux-mêmes, la civilisation occidentale –tout type de civilisation– disparaît.» Quant à David Duke, un ancien leader du Ku Klux Klan, il est plutôt de tendance néonazie, avec un site internet rempli de divagations antisémites, et est aussi fan du candidat républicain. La vidéo mentionne aussi le nouveau directeur de campagne de Trump, Steve Bannon, qui était jusqu'à peu à la tête de Breitbart News, un site qui a récemment viré à l'extrême droite. 

Comme l'a souligné le journaliste Benjy Sarlin sur Twitter, cette publicité rappelle une vidéo préparée en 1964 par l'équipe du candidat démocrate Lyndon Johnson, alors opposé au républicain Barry Goldwater. La pub en question n'a jamais été utilisée mais on y entend un membre du Ku Klux Klan apporter son soutien à Goldwater (qui avait voté contre le Civil Rights Act, la loi anti-discrimination qui, entre autres, mettait fin à la ségrégation raciale dans les espaces publics aux Etats-Unis).

Lors de cette élection, Goldwater, écrasé au plan national par Johnson (39% contre 61%), n'avait remporté que six Etats du Sud, et certains espèrent que les positions extrêmes de Trump entraîneront une défaite similaire en novembre. 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte