Boire & manger

Aux États-Unis, le cidre risque de devenir un soda comme les autres

Temps de lecture : 2 min

Le cidre est devenu une boisson à la mode outre-Atlantique. Mais les producteurs américains veulent protéger leurs produits artisanaux face à un «cidre» bien loin de celui que l'on connaît en France. 

Le cidre, une boisson noble. | Sunny Rippert via Flickr CC License by
Le cidre, une boisson noble. | Sunny Rippert via Flickr CC License by

Une bonne bolée de cidre se savoure. Le goût prononcé de pommes, les bulles qui pétillent sur la langue, voire le petit goût très typique de le ferme, font du cidre une vraie boisson qui se déguste comme un bon vin, et pas juste en accompagnement des galettes bretonnes. Mais, comme la bière, il existe du très bon cidre, fermenté à partir de pommes à cidre, une catégorie très spécifique de pommes riches en tanins. Mais tous les producteurs ne respectent pas ce gage de qualité. Aux États-Unis, certains s’insurgent donc contre un nouveau cidre «moderne» vendu en supermarché par pack de six, car celui-ci n'a rien à voir avec leur goûteuse boisson.

L’immense majorité des Américains découvre le cidre en goûtant cette boisson qui ressemble à du jus de pomme pétillant et vaguement alcoolisé. «On appelle ça, le cidre-soda», explique Autumn Stoschek, productrice des cidres Eve’s cidery, à Slate.com. Avec d’autres petits producteurs, elle se lance dans un vrai combat pour faire découvrir le bon goût du produit à ses compatriotes.

De la bière au cidre

D’autant que le cidre connaît un vrai boom aux États-Unis, surtout grâce à la mode des bières artisanales. En 2014, la hausse de la consommation de cidre était de 71%, après avoir déjà connu une envolée en 2013 (89%) et 90% en 2012, d'après le Cider Journal. Résultat, beaucoup de cidreries ont ouvert en cinq ans et ont capitalisé sur le retour en force de la bière artisanale, afin de proposer un produit similaire, version cidre: arômatisé aux fruits, faite en fût, pour ne pas dépayser le consommateur. Mais il y a un hic: la plupart de ces entreprises utilisent des pommes à croquer, voire même parfois de jus de fruit. Rien à voir donc avec du cidre artisanal.

Les pommes à cidre sont rares à trouver surtout que la demande a explosé en très peu de temps. Elles coûtent donc très cher. «En tant que productrice qui fait pousser ses pommes, le coût de production équivaut à celui du vin», explique Melissa Madden, propriétaire de Good Life Cider, dont les produits coûtent entre 15 et 26 dollars (13 et 23 euros), «Les gens doivent le comprendre. On peut faire du cidre moins cher, mais ce n’est pas basé sur l’agriculture que nous soutenons.»

Un produit régional

A contrario, certains producteurs ne voient pas où est le problème. Pour Nat West, propriétaire de Reverend Nat’s Hard Cider, «ce n’est pas le produit de base qui importe, mais la façon dont on le travaille». Mais il y a confusion, même chez les producteurs de «cidre moderne» qui n’en parlent même pas comme d’un «vrai» cidre. Kevin Zielinski, de la cidredrie E.Z. Orchards, rapporte que plusieurs lui ont parlé de «brasser du cidre» alors qu’il ne se brasse pas, mais se fermente. Même s’il estime que le cidre d’aujourd’hui ne peut être produit selon les mêmes critères que le traditionnel à cause des coûts, il espère que l'engouement envers cette boisson va conduire les consommateurs à en apprécier les différentes sortes, traditionnelles et «modernes».

Dans le meilleur des mondes aux États-Unis, les cidres artisanaux ne seront pas rangés à côté des bières mais auront leur propre rayon, rangés par régions comme les vins, pour leur redonner toutes leurs lettres de noblesse. En France, «la boisson des soirées crêpes» connaît aussi un retour en force: en Bretagne, un bar à cidre à ouvert en février 2016 et il s’y déguste non plus dans des bolées, mais dans des verres à pied, comme un très bon vin.

Newsletters

La cuisine des chefs étoilés à la maison

La cuisine des chefs étoilés à la maison

Soixante-huit portraits et recettes des meilleures toques de France figurent au sommaire de ce livre signé Véronique André.

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

La réponse vous surprendra: c'était il y a très peu de temps.

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Ça a l'air tellement bon.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio