Monde

L'étrange histoire de l'ado qui «gérait» un bureau de campagne de Trump

Temps de lecture : 2 min

Une histoire politique trop belle pour être vraie.

Weston Imer. KMOV
Weston Imer. KMOV

Weston Imer a douze ans et déjà plusieurs articles écrits à son sujet. Il faut dire qu'un pré-adolescent qui s'occupe d'un bureau de campagne d'un candidat à l'élection présidentielle américaine, cela suscite un peu d'intérêt (et quelques moqueries).

Comme l'explique la chaîne de télévizion KMOV, «dans l'un des comtés les plus importants du Colorado (un swing state), Donald Trump s'appuie sur Weston Imer, 12 ans, pour gérer les opérations de sa campagne dans le comté de Jefferson. Il s'agit de l'un des comtés les plus peuplés du Colorado, qui fait partie de l'agglomération de Denver. Imer s'occupe de coordonner les opérations de porte-à-porte, et même si être assis derrière un bureau n'est pas la chose la plus cool à faire, il espère que sa situation inspirera d'autres personnes».

Le tout avant de conclure sur ses ambitions. En 2040, Weston Imer, qui ne pourra pas voter avant 2022, espère se présenter à son tour (il faut avoir 35 ans révolus pour être candidat à la Maison Blanche) et imagine même le plus jeune fils de Donald Trump, Barron, se joindre à lui (même si Barron Trump n'aura pas 35 ans en 2040...).

Reste que tout ceci –un préado qui gère un bureau lors de l'une des campagnes présidentielles les plus importantes de l'histoire– est sans doute trop beau pour être vrai. Il faut dire que l'histoire constituait du pain béni pour les deux camps, qui pouvaient mettre ce qu'ils voulaient derrière l'engagement de Weston. Pour une partie des soutiens de Donald Trump, c'est la preuve qu'on peut être un jeune citoyen brillant et engagé en politique; pour les autres, c'est une preuve de plus de l'amateurisme de la campagne du candidat républicain.

Comme l'explique le reportage de KMOV, c'est en réalité la mère de Weston, Laurel, qui est officiellement désignée comme coordinatrice de terrain, même si elle assure qu'elle délègue la plupart des responsabilité à son fils pour montrer aux autres parents –Démocrates ou Républicains– qu'il est important d'impliquer ses enfants tôt dans de tels sujets. Ce qui, comme Slate.com l'explique, veut dire qu'on a «donné quelques responsabilités à Weston en guise de leçon d'éducation civique, et ce n'est pas une mauvaise leçon».

«Weston se présente comme “codirecteur” de cette opération –qui n'a ouvert ses portes que samedi dernier. Et il en sera “codirecteur” jusqu'à la reprise de l'école. [...] Il “gérera” le bureau du comté de Jefferson pendant moins de deux semaines, ce qui, pour être juste, est une éternité pour une campagne qui s'est montrée complètement incapable de conserver un message cohérent pendant plus de 48 heures.»

Par ailleurs, on ne sait pas vraiment ce que sont ces responsabilités, et Weston lui-même –en bon petit homme politique– ne souhaite pas vraiment communiquer sur le sujet, tout comme sa mère.

Devant les multiples reprises dans la presse américaine et étrangère, l'agence AP s'est donc rapidement penchée sur le sujet et a contacté Robert Blaha, le codirecteur de la campagne de Donald Trump dans le Colorado. Il est clair sur le sujet:

«Il est impossible qu'un enfant de douze ans puisse gérer un bureau.»

Comme le conclut Slate.com, «il n'y a rien d'autre à voir ici qu'une mère qui aime son fils impressionnable et ambitieux».

Newsletters

La vraie cible des émeutiers aux îles Salomon, c'est l'influence chinoise

La vraie cible des émeutiers aux îles Salomon, c'est l'influence chinoise

Depuis 2019, le Premier ministre Manasseh Sogavare se rapproche de la République populaire pour tenter de sortir l'archipel de ses difficultés économiques.

L'avenir des entreprises françaises en Algérie s'assombrit

L'avenir des entreprises françaises en Algérie s'assombrit

Le climat des affaires n'est pas au beau fixe pour la France sur le sol algérien. Mais cette tendance remonte à bien avant l'aggravation des tensions entre Paris et Alger, début octobre 2021.

La Russie est-elle réellement sur le point d'envahir l'Ukraine?

La Russie est-elle réellement sur le point d'envahir l'Ukraine?

Des mouvements de troupes suspects sont signalés près de la frontière russo-ukrainienne. Même si Poutine veut seulement agiter la menace, ce type de situation peut tout à fait partir en roue libre.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio