Monde

VIDÉO. La difficile et miraculeuse naissance d'un bébé panda

Temps de lecture : 2 min

Des images fascinantes de Min Min et de son petit nous montrent les pandas sous un nouveau jour.

Dans un documentaire diffusé fin décembre en Angleterre et repris aujourd’hui par la chaîne américaine National Geographic, le réalisateur Stephen Leonard nous livre des images rares d’un accouchement difficile du panda Min Min. Âgée de sept ans, ce panda est choyé et surveillé de près par le centre de recherche et de protection des pandas Bifengxia, dans la province chinoise du Sichuan. Mais l’équipe qui prend soin d’elle s’est inquiétée, un jour d’août 2015, lorsque Min Min a dû donner naissance à son petit, une femelle.

Comme le montre la vidéo ci-dessus, le travail a duré trois jours, laissant penser aux soigneurs que le bébé était peut-être décédé. «Survivre à trois jours d’accouchement est du jamais vu», explique Stephen Leonard. Et pourtant, le petit finit par apparaître, en très bonne santé même, malgré des yeux qui ne voient pas encore et sa petite taille.

Il faut savoir que le panda est une des espèces où la différence entre l'adulte et le petit est la plus élevée, mais que le petit de Min Min est quand même deux fois plus lourd que la moyenne. Le National Geographic expliquait, au moment de la naissance, que «les jambes des nouveaux-nés sont si faibles qu’ils ne peuvent pas se tenir debout et pendant les deux premiers mois de leur vie, les bébés pandas ne font que se nourrir, dormir et leurs besoins.» Aujourd’hui, après des soins et un temps d’adaptation avec sa mère, le petit miraculé va bien.

Slate.fr

Newsletters

Privé de «Davos du désert»

Privé de «Davos du désert»

La Hongrie gère la crise du logement en envoyant ses SDF en prison

La Hongrie gère la crise du logement en envoyant ses SDF en prison

Vivre dans la rue est désormais un délit passible de prison ferme dans l’ensemble du pays.

Trump dit avoir un «instinct naturel pour la science»

Trump dit avoir un «instinct naturel pour la science»

Et son instinct lui dit que la menace du réchauffement climatique est exagérée.

Newsletters