Économie

Areva va lancer la construction de son EPR en Chine

Temps de lecture : 2 min

Image de une: ouvrier chinois par Sepperer Markus I M.A.S.E. via Flickr
Image de une: ouvrier chinois par Sepperer Markus I M.A.S.E. via Flickr

D'après Rue89 la première coulée de béton du réacteur nucléaire de troisième génération du groupe français Areva est  «imminente» à Taishan, dans la province du Guandong: elle devrait avoir lieu dans les prochains jours.

La construction de cette centrale nucléaire de troisième génération avait été négociée lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Pékin en automne 2007. Ce contrat faisait partie de la «moisson» du président qui avait annoncé à l'occasion de ce voyage la signature de contrats pour un montant total de 20 milliards d'euros, incluant notamment la construction de deux EPR et la vente de 160 Airbus.

Mais le début des travaux de l'EPR avait été plusieurs fois repoussé: la cérémonie de lancement devait avoir lieu en août, mais avait été repoussée, officiellement pour des raisons «météorologiques et administratives». EDF a annoncé aujourd'hui que le gouvernement chinois avait donné son accord définitif.

«Le 22 octobre, le conseil d'Etat (gouvernement) a donné son approbation sur le projet de construction de la centrale nucléaire de Taishan», écrit l'électricien français dans sa lettre pour l'Asie-Pacifique.«Tout est désormais prêt sur le site pour le coulage du premier béton du radier du bâtiment réacteur de la première tranche qui n'attendait plus que cette autorisation», ajoute-t-il.

Les négociations concernant la portée du transfert de technologie réclamé par les Chinois à Areva seraient un des facteurs expliquant les différents rebondissements dans l'application du contrat.

[Lire l'article complet sur Rue89]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: ouvrier chinois par Sepperer Markus I M.A.S.E. via Flickr

Slate.fr

Newsletters

Sur la question du budget italien, la France devrait garder ses leçons pour elle

Sur la question du budget italien, la France devrait garder ses leçons pour elle

La Commission européenne n'avait pas le choix: elle devait rejeter le projet de budget de l'Italie. Mais la France, elle, ferait mieux de garder une certaine modestie vis-à-vis de sa voisine transalpine.

Donald Trump peut-il faire éclater le multilatéralisme?

Donald Trump peut-il faire éclater le multilatéralisme?

Sur la forme, les récentes attaques de Donald Trump contre la France et l'Europe n'ont rien de surprenant. La véritable préoccupation tient à son unilatéralisme forcené.

Les nouveaux sièges d’Amazon agacent déjà

Les nouveaux sièges d’Amazon agacent déjà

L'issue du concours lancé par le géant ne fait pas que des heureux.

Newsletters