France

Heureusement, il reste internet pour sauver cette campagne présidentielle

Mélissa Bounoua, mis à jour le 23.08.2016 à 11 h 08

À l'amorce d'une campagne qui s'annonce morose, offrons-nous un brin de légéreté avec l'annonce par Nicolas Sarkozy d'un nouveau livre pour propulser sa candidature à l'élection présidentielle –et surtout ses détournements.

Il faut se rendre à l'évidence: les enfants ne sont pas à l'école mais la rentrée politique a bien eu lieu. Quatre figures politiques françaises ont déclaré leur candidature à l'élection présidentielle en à peine quelques jours: le frondeur Benoît Hamon sur France 2 mardi, l'écolo Cécile Duflot dans Libération samedi, le chef de projet Arnaud Montebourg dimanche à Frangy-en-Bresse et enfin Nicolas Sarkozy, celui qui ne devait pas revenir (à en croire ce qu'il disait en 2012) mais qui revient quand même, avec un livre intitulé Tout pour la France.

Quelques mois seulement La France pour la vie (qui s'est largement vendu), l'ex président de la République n'a donc pas voulu organiser un meeting ou répondre à des journalistes. Non, il a préféré publier un ouvrage chez Plon –dont Le Point résume déjà le contenu

La campagne a donc bien débuté. Et cela va durer jusqu'au 7 mai 2017. Les Français disent déjà dans les sondages que le moral n'est pas haut, qu'ils n'ont pas confiance en nos dirigeants, cela risque donc d'être long. Surtout, que comme le dit le désormais candidat, ce livre est un «point de départ».

Heureusement, et la sortie du nouveau livre de Nicolas Sarkozy le montre, internet devrait nous fournir pendant cette campagne le brin de légéreté dont on aura bien besoin. Il n'y a qu'à voir, ce 22 août, comment les internautes s'emparent de la couverture de Tout pour la France et se moquent de son graphisme hasardeux. Morceaux choisis.

Une référénce à la série Stranger Things:

L'animatrice Pascale Clark ne lit donc plus que ce T:

Certains voient une croix rouge, d'autres vont chercher les bienfaits du thé rouge ou enquêtent sur l'existence de livres intitulés Tout pour la France.

A la fin, on ne sait pas si les lecteurs du livre seront plus nombreux que ceux qui le commentent aujourd'hui. 

La campagne sera longue, mais internet sera le lieu privilégié où commenter, vérifier, en rire ou se moquer. Même les politiques s'en servent pour se détendre face à ces longs mois qui arrivent. Jean-François Copé, lui aussi candidat à la primaire à droite, ou la ministre Axelle Lemaire ont publié ce lundi matin des messages qui vont dans ce sens sur Twitter:

Mélissa Bounoua
Mélissa Bounoua (93 articles)
Rédactrice en chef adjointe de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte