Culture

«McDonald's mec»: l'improbable rap de Kanye West pour Frank Ocean

Temps de lecture : 2 min

Ce poème publié dans le magazine qui accompagne l'album de Frank Ocean est-il la pire création de l'artiste? Lisez plutôt.

Kanye West, le 11 février au Madison Square Garden de New York | DIMITRIOS KAMBOURIS / AFP
Kanye West, le 11 février au Madison Square Garden de New York | DIMITRIOS KAMBOURIS / AFP

Frank Ocean a enfin sorti son album Blond ce samedi 20 août après des mois (voire des années) de teasing. Dans quatre boutiques du monde entier, ce deuxième album du jeune artiste r'n'b était vendu avec un magazine de 360 pages. En feuilletant les pages de la revue que pouvaient se procurer ceux qui vivaient à Los Angeles, New York, Chicago ou Londres, on pouvait lire la (longue) liste de tous les artistes qui ont contribué d'une manière ou d'un autre à l'album, une interview de Lil B, des photos de mode, un poème de Frank Ocean lui-même («Boyfriend») et surtout un poème de Kanye West qui pourrait très bien être une chanson. Et le sujet n'est autre que la chaîne de fast-food McDonald's.

Les journalistes américains n'ont pas manqué de prendre en photo les pages en question:

«Kanye West a écrit un rap sur McDonald's dans le magazine de Frank [Ocean], je suis mort.»

L'artiste qui vient de sortir l'album Life of Pablo –aussi après des mois de suspense autour des chansons, du titre de l'album, comme Frank Ocean–, livre le texte suivant intitulé «The McDonald's Man», dont on vous laissera apprécier la qualité:

McDonald's mec

McDonald's mec

Les frites avaient un plan

Les frites avaient un plan

Le bar à salade et le ketchup ont formé un groupe

Parce que les frites avaient un plan

McDonald's mec

Mc Donald's

Je les connais, les frites ont un plan

Je les connais, les frites ont un plan

Le cheeseburger et les milkshakes ont formé un groupe

Pour empêcher le plan des frites

J'ai toujours connu les frites, c'est le diable mec

Elles sentent trop bon et tout

Je ne fais pas confiance à la nourriture qui sent si bon mec

Je ne fais pas confiance

Je ne peux pas

McDonald's mec

McDonald's mec

McDonald's putain

Les frites sont belles quand même

Je savais que le Coca light était jaloux des frites

Je savais que les Nuggets étaient jaloux des frites

Même le McRib était jaloux des frites

Je pouvais le voir dans ses yeux de fausse viande

Et il n'était là que de temps en temps

Tout le monde était jaloux d'elles, les frites

A l'exception de ce mec très spécial

Cette douce tarte aux pommes

Newsletters

«Top Gun Maverick»: «Top Gun», mais en bien

«Top Gun Maverick»: «Top Gun», mais en bien

Trente-six ans après la sortie du film originel, Joseph Kosinski réalise un nouveau divertissement qui surpasse en tous points le premier.

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Le nouveau film d'Arnaud Desplechin est un vertigineux et bouleversant affrontement entre Alice et Louis, qui se haïssent d'amour.

«Ébouriffant·e·s», la BD d'anticipation dont les poils sont les héros

«Ébouriffant·e·s», la BD d'anticipation dont les poils sont les héros

Adeline Rapon et Émilie Gleason imaginent un futur proche dans lequel le poil est si libre qu'on ouvre des salons dans lesquels il est sublimé au lieu d'être ratiboisé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio