Sports

Faut-il donner des médailles olympiques aux chevaux?

Temps de lecture : 2 min

Scandale et injustice, les chevaux médaillés ne reçoivent d'autre récompense que leur habituelle botte de foin! C'est sans compter le traitement de choix qui leur accordé tout au long de leur carrière d'athlète.

Flora de Mariposa et Pénélope Leprevost un duo qui vaut de l'or. PHILIPPE LOPEZ / AFP
Flora de Mariposa et Pénélope Leprevost un duo qui vaut de l'or. PHILIPPE LOPEZ / AFP

Ce mercredi 17 août, ils sont quatre cavaliers réunis sur le podium, les yeux plissés par le soleil et l'émotion irradiant leurs visages. Quatre à célébrer sous les vivats la deuxième médaille d'or collective obtenue par l'équipe de France en équitation. En arrière plan des retransmissions télévisées, les chevaux accompagnés de leurs grooms piaffent au son de la Marseillaise. Et si on a accroché des flots à leur filet, point de médaille d'or pour les équidés, point de fête au village olympique pas plus que de champagne dans leur abreuvoir.

Faut-il remettre une médaille aux chevaux lauréats des épreuves de dressage, de concours complet ou de saut d'obstacle? La question peut faire sourire mais elle est prise très au sérieux par certains défenseurs des hennissants quadrupèdes. Le site Wide Open Pets, entièrement dédié à nos compagnons à poils et à plume, signe une tribune intitulée Pourquoi nous devons donner des médailles aux chevaux:

«Trouvons un meilleur moyen de reconnaître l'incroyable contribution des chevaux aux sports olympiques! Bien évidemment, un cheval ne pourra faire réellement usage d'une médaille, mais ça pourrait être une forme de reconnaissance sympathique.»

Chris Chase du site FoxSports, sous une forme plus humoristique, n'hésite pas à apostropher directement journalistes et cavaliers qui ne semblent pas porter assez de considération aux seuls athlètes de la compétition dotés de sabots:

«Est-ce que ces femmes [des cavalières médaillées] ont couru à travers la boue? Est-ce que le cavalier a heurté une barre, probablement dans la douleur, au cours d'un parcours d’obstacle? Est-ce qu'un médaillé doit rester coincé dans une écurie?»

Chevaux chouchoutés

Que les férus d'équitations comme les néophytes se rassurent, les chevaux aux Jeux olympiques, s'ils ne sont pas interviewés à l'issue de leurs performances, sont au centre de toutes les attentions. Un article du Los Angeles Times détaille d'ailleurs les nombreux soins qui leur sont prodigués tout au long de la compétition, de leurs boxes spacieux en passant par leurs grooms attitrés et même la présence d'acupuncteurs pour chevaux et autres dévoués éthologues.

Et malgré l'absence de médaille pour frimer dans leurs boxes, les chevaux compétiteurs sont «mis au repos à l'issue des Jeux et recoivent des soins de récupération adaptés comme la balnéothérapie», affirme à Slate.fr la Fédération française d'équitation.

Geneviève Mégret, propriétaire de la jument Flora de Mariposa qui a remporté la médaille d'or en saut d'obstacle aux cotés de sa cavalière Pénélope Leprevost, renchérit:

«Les chevaux sont chouchoutés durant les Jeux, mais pas seulement. C'est un travail de de préparation qui se déroule à plein temps tout au long des années. Nos chevaux ne se déplacent pas que pendant les Jeux olympiques, ce sont des véritables globe-trotters et nous sommes habitués à maintenir autour d'eux un climat de calme et de confiance.»

À l'issue des Jeux, Flora de Mariposa aura évidemment droit à un «break» bien mérité. «C'est elle qui nous dira quand elle sera prête à reprendre le travail, affirme Geneviève Mégret. En tant qu’éleveuse c'est sûr que j'ai toujours envie qu'on parle davantage des chevaux. Il ne faut jamais oublier que l'équitation se pratique en couple. Alors une médaille d'or symbolique pour le cheval, pourquoi pas!», s'amuse cette propriétaire du Haras de Clarbec en Normandie, présente à Rio aux côtés de sa jument.

S'il ne remet des médailles uniquement au membre bipède de ce duo, le jury des épreuves olympiques se montre par ailleurs intransigeant envers les cavaliers qui négligent leurs montures. Les deux athlètes Jur Vrieling (Pays-Bas) et Nicola Philippaerts (Belgique) l'ont appris à leurs dépens. Accusés de donner trop de coups d'éperons et de cravaches durant les épreuves de saut d'obstacle individuel, ils ont été disqualifiés de la compétition le 14 août dernier.

En savoir plus:

Agathe Charnet Journaliste

Newsletters

Guerre et paix

Guerre et paix

La mission de ces coureurs new-yorkais: s'incruster sur des photos de mariage

La mission de ces coureurs new-yorkais: s'incruster sur des photos de mariage

Bons joueurs, la plupart des couples acceptent de poser aux côtés des Wedding Hashers.

Christian Bordeleau, pionnier d'une discipline fermée aux hommes aux Jeux olympiques

Christian Bordeleau, pionnier d'une discipline fermée aux hommes aux Jeux olympiques

Autant un plaisir qu'un geste militant, pratiquer la natation synchronisée est l'occasion d'éclabousser les codes en luttant contre le sexisme et l'homophobie.

Newsletters