FranceLife

Les nouveaux témoins de l'Affaire Boulin

Slate.fr, mis à jour le 27.10.2009 à 18 h 32

30 octobre 1979, le corps du ministre gaulliste Robert Boulin est retrouvé dans un étang de la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines. Ministre du Travail et de la Participation, Boulin était «réputé pour son intégrité et sa force de travail», explique France Inter et faisait partie des successeurs potentiels à Raymond Barre pour Matignon. L'enquête conclut à un suicide, mais l'hypothèse de l'homicide est vite émise. Et de nouvelles révélations faites aujourd'hui sur France Inter, et mises en ligne dans un dossier très complet, abondent dans ce sens.

Boulin était un opposant de Jacques Chirac, soutenu dans l'ombre par les hommes du SAC (Service d'action civique) de Charles Pasqua et les réseaux de Jacques Foccart, «Monsieur Afrique» du gaullisme. Officiellement, il se serait suicidé à cause d'une histoire immobilière; en réalité il avait été abusé par un escroc proche de Jacques Foccart.

En mars 1992, la justice conclut à un non-lieu. En 2007, la fille de Boulin demande que l'information judiciaire soit rouverte sur la base d'éléments nouveaux révélés par Canal+, France-Inter, et dans un livre de Benoît Collombat Un homme à abattre. Mais la requête est refusée par Laurent Lemesle, le Procureur général de la Cour d'appel de Paris, ex-conseiller pour les affaires de justice de Jacques Chirac.

Parmi les nouvelles révélations de Benoît Collombat sur France Inter, celles d'un ancien assistant des médecins légistes ayant participé à la deuxième autopsie de Robert Boulin en 1983; celles de l’ex-ministre gaulliste Jean Charbonnel, qui dévoile les confidences d’Alexandre Sanguinetti, homme politique gaulliste, qui est convaincu qu'il s'agit d'un assassinat; ou celles d'un ancien policier, aujourd’hui conseiller national UMP dont l'oncle aurait assisté à l’assassinat de Robert Boulin, avant d’être abattu un an plus tard.

L'avocat de la fille de Boulin estime que tous ces éléments «sont de nature à faire rouvrir le dossier Boulin.» Il va effectuer une démarche en ce sens «dans les prochains jours» auprès du Procureur général près la Cour d'appel de Paris.

[Lire le dossier complet et écouter les reportages de France Inter]

[Lire le blog de l'affaire Boulin]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A LIRE AUSSI SUR SLATE:

«L'affaire Grégory, familère, si familière»

Image de une: Robert Boulin, DR.
Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte