Sciences / Santé

La qualité du sperme des chiens est en déclin

Temps de lecture : 2 min

Les chiens étudiés ont des spermatozoïdes moins mobiles, mais aussi des traces de produits chimiques dans leur sperme et leurs testicules.

FILIPPO MONTEFORTE / AFP
FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Pendant vingt-six ans, des chercheurs de l'université de Nottingham ont analysé le sperme d'une cinquantaine de chiens dans un centre d'élevage en Angleterre. Or, en un quart de siècle, la motilité des spermatozoïdes, soit leur capacité à se déplacer, a baissé de 30% chez les cinq races canines observées, rapporte le New York Times.

«C'est la première fois qu'un tel déclin de fertilité masculine a été rapportée chez le chien et nous pensons que c'est dû à des contaminants environnementaux, dont certains ont été détectés dans la nourriture canine et dans le sperme et les testicules des animaux», a expliqué Richard Lea, qui est professeur de biologie reproductive à l'université de Nottingham.

Les biologistes ont aussi trouvé que les cas de testicules non descendues étaient devenus dix fois plus fréquents chez les chiots mâles.

Dans leur article publié dans la revue Scientific Reports, les chercheurs notent que des substances chimiques comme les BPC (ou biphényles polychlorés, qui sont actuellement interdits) ou encore le phtalate DEHP ont été retrouvés dans les tissus testiculaires, le sperme et l'alimentation des chiens. Il s'agit de produits qui étaient communs dans les transformateurs électriques, la peinture et certains plastiques.

Bien que ces produits ne soient pas officiellement des ingrédients présents dans la nourriture canine habituelle, les chercheurs pensent qu'ils ont pû s'y retrouver via l'emballage ou l'eau qui est entrée en contact avec ces aliments. L'article ne mentionne pas de marque de nourriture particulière, mais précise qu'il s'agit d'un produit vendu partout en grande surface à travers le monde.

Cette étude est importante dans le débat sur le déclin de la qualité du sperme humain. Depuis au moins soixante-dix ans, des articles ont confirmé ce déclin mais il y a discussion chez les scientifiques pour savoir si cette transformation est liée aux produits chimiques présents dans l'environnement. Il est en effet difficile de tester cet impact scientifiquement en laboratoire.

«D'autres recherches sont nécessaires pour établir un lien, résume Richard Lea. Mais le chien peut permettre de mieux comprendre les humains –il partage le même environnement, a le même type de maladies, souvent avec la même fréquence, et répond de façon similaire aux traitements.»

Newsletters

Comment la NASA prévoit-elle une présence humaine prolongée sur la Lune?

Comment la NASA prévoit-elle une présence humaine prolongée sur la Lune?

Les États-Unis ambitionnent de revenir sur la Lune en 2024, mais des questions techniques et budgétaires pourraient compromettre la suite des opérations.

Avec le confinement, la Terre tremble moins

Avec le confinement, la Terre tremble moins

L'arrêt des activités a considérablement réduit le bruit sismique dans les villes.

On sait pourquoi les bulles font du bruit quand elles éclatent

On sait pourquoi les bulles font du bruit quand elles éclatent

Tout est une question de pression.

Newsletters