Boire & manger

Coffiest: «un café et un petit-déj complet pour moins cher qu'un latte»

Temps de lecture : 2 min

Soylent, l'entreprise de boissons nutritives censées remplacer les repas, travaille sur le créneau du matin.

Capture d’écran du blog Soylent

Début 2013, Rob Rhinehart a commencé à commercialiser Soylent, une mixture nutritive –d’abord vendue sous forme de poudre à diluer, puis de petites bouteilles déjà prêtes– destinée à remplacer les repas en bonne et due forme. L’objectif de ce produit qui a beaucoup de succès chez les travailleurs de la Silicon Valley? Se «libérer» de «l’obligation» de manger, qui, selon le créateur de la boisson, demande bien trop de temps, d’argent et d’énergie.

L’entreprise se lance cette année sur un nouveau créneau, le café et le petit-déjeuner. Sur le blog de Soylent, le fabricant annonce la couleur: «Devenez un pionnier du petit-déjeuner avec Coffiest»... Rob Rhinehart explique, toujours dans la même argumentation du gain de temps, que «le petit-déjeuner donne le ton pour toute la journée, mais les gens occupés le sautent souvent complétement». C’est, selon Extra Crispy, la réponse à la potentielle critique «bien sûr je peux vivre sans nourriture, mais je ne peux pas vivre sans mon café matinal».

Dans chaque bouteille de Coffiest, on trouve donc du Soylent «classique» mélangé à «du vrai café» (ce qui tranche avec les autres ingrédients, qui ne sont pas vraiment des produits qu'on trouve dans une cuisine). On avale donc en même temps 150 mg de caféine (un expresso contient de 70 à 100 mg de caféine, et il ne faudrait pas dépasser 400 mg par jour), 20% des besoins quotidiens en vitamines et minéraux, et une bonne dose de glucides, lipides et protéines. En plus de tout ça, l’entreprise rajoute 75 mg de théanine, «pour favoriser la relaxation sans somnolence, en fonctionnant de concert avec la caféine pour améliorer les performances cognitives».

Comme le souligne Business Insider, l’idée n’est pas révolutionnaire, puisque qu’une simple recherche sur Google et divers forums montre que les fans de Soylent partagent déjà astuces et conseils pour mélanger Soylent et café. Le PDG affirme d'ailleurs qu’il lit tout le temps les posts de la «communauté».

Un meilleur goût?

La boisson est disponible aux États-Unis et au Canada, et les aficionados devront débourser 39 dollars (34,90 euros) pour un pack de 12 bouteilles de Coffiest, soit 3,25 dollars (2,90 euros) la bouteille. C'est d'ailleurs un argument de vente, puisque le site précise que la boisson représente «un café et un petit-déjeuner complet, le tout pour moins cher qu'un latte».

Encore faut-il préférer la mixture à une pile de pancakes. Qu’en est-il du goût? Rob Rhinehart affirme bien sûr que c’est très bon et que le liquide a «une riche saveur de café». Quartz commente cet aspect gustatif jusque là peu convaincant:

«Étant donné que Soylent a généralement engendré de la part des critiques des comparaisons avec toutes sortes de choses douteuses et non comestibles, améliorer l'aspect gustatif pourrait attier plus d’utilisateurs. Personnellement, je prendrai toujours ma tasse de thé du matin, mais il doit y avoir un public pour ce produit si Nestlé travaille aussi sur un mélange personnalisé de vitamines et minéraux.»

En 2014, l’entreprise agroalimentaire avait annoncé travailler sur de futures capsules façon Nespresso, non pas a priori pour remplacer les repas, mais pour délivrer divers nutriments, des «alicaments» choisis en fonction des besoins et des carences de chacun.

Slate.fr

Newsletters

Le Castel Clara à Belle-Île-en-Mer, une destination hôtelière d’exception

Le Castel Clara à Belle-Île-en-Mer, une destination hôtelière d’exception

Un panorama maritime magnifique, une table de grande qualité.

La demi-saison des kakis est arrivée

La demi-saison des kakis est arrivée

En gamelle sucrée ou marié à du gorgonzola, le kaki va égayer vos assiettes jusqu'au cœur de l'hiver.

Vendre des cafards sur eBay, une entreprise lucrative

Vendre des cafards sur eBay, une entreprise lucrative

Mettre fin à une invasion de cafards dans sa maison est une plaie. Mais certaines personnes en élèvent volontairement sous leur toit.

Newsletters