Monde

Voici ce que l'on peut entendre dans la foule lors des meetings de Donald Trump

Temps de lecture : 2 min

«Fuck Islam», «Fuck that nigger», «Kill her»...

Depuis un an et l'annonce de la candidature de Donald Trump aux primaires républicaines, les journalistes du New York Times suivent le magnat de l'immobilier lors de ses différents meetings. Là, ils ont vu ce qu'ils n'avaient encore jamais observé jusque-là, et ils ont compilé une partie de leurs images dans la vidéo ci-dessus:

«Ce qui nous a frappés, c'est la fréquence avec laquelle les soutiens de Donald Trump utilisent un langage grossier, au vitriol —les mots qui reviennent dans leurs chants, les panneaux qu'ils transportent, les tee-shirts qu'ils portent. C'est quelque chose que l'on n'avait vu nulle part ailleurs pour un récent candidat, dans aucun des différents partis.»

On peut y voir un militant «emmerder le politiquement correct», un autre avec un tee-shirt «Fuck Islam», un autre faire un salut nazi, un homme crier «Fuck that nigger», alors que Donald Trump critique le bilan de Barack Obama, ou encore un autre dire en parlant d'Hillary Clinton qu'il faut «pendre la salope».

Et comme le souligne le quotidien américain, si ce comportement est loin de représenter la majorité des soutiens de Donald Trump, ces derniers ne dénoncent cependant pas ces paroles et comportements.

La vidéo compile ce que les journalistes américains ont pu observer lors de différents meetings, «entre le Maine et la Caroline du nord, et entre l'Ohio et l'Arizona».

Newsletters

Des modifications corporelles valent à son auteur dix ans de prison pour homicide et mutilation génitale

Des modifications corporelles valent à son auteur dix ans de prison pour homicide et mutilation génitale

Pour le juge chargé de l'affaire, la «négligence grave» de l'homme a causé le décès d'une de ses clientes des suites d'une septicémie.

109 animaux vivants retrouvés dans deux valises à l'aéroport de Bangkok

109 animaux vivants retrouvés dans deux valises à l'aéroport de Bangkok

Les bagages contenaient, entre autres, trente-cinq tortues, cinquante lézards et vingt serpents.

IVG, port d'armes... Les États-Unis sous le joug d'une minorité tyrannique

IVG, port d'armes... Les États-Unis sous le joug d'une minorité tyrannique

Le système politique américain favorise les conservateurs, même s'ils représentent 41 millions d'habitants de moins que les Démocrates. Une situation qui conduit à des mesures bien éloignées de ce que souhaite la population.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio