Sciences / Parents & enfants

L'allaitement, arme contre le diabète

Temps de lecture : 2 min

Allaiter son enfant plus de trois mois permet de se protéger du diabète pendant près de quinze ans.

RAUL ARBOLEDA / AFP
RAUL ARBOLEDA / AFP

Entre 4 et 6% des femmes enceintes souffrent de diabète gestationnel au cours de leur grossesse. Après l'accouchement, leur glycémie retourne le plus souvent à la normale, mais une femme sur deux développera toutefois un diabète de type 2 dans les dix ans qui suivent. Selon une équipe de chercheurs allemands travaillant depuis plusieurs années sous l'égide d'Anette-Gabriele Ziegler, du Helmholtz Zentrum, allaiter son bébé plus de trois mois permet de diminuer ces risques de 40% et ce pendant près de quinze ans.

L'épisode le plus récent de leurs recherches a été publié le 16 juillet sur le site de la revue Diabetologia. Menée par Daniela Much, l'étude porte sur 197 femmes et cherchait à isoler les raisons métaboliques sous-jacentes au phénomène. Pour ce faire, les scientifiques allaient analyser 156 métabolites, notamment connus pour être des marqueurs de risque diabétique. En moyenne, les participantes avaient accouché un an et demi avant d'être examinées.

«Nous avons observé que chez les femmes qui avaient allaité pendant plus de trois mois, les métabolites étaient significativement différents de celles chez qui la période de lactation avait été plus courte, explique Daniela Much. Des périodes plus longues sont associées à un changement dans la production des phospholipides et à des concentrations moins élevées d'acides aminés ramifiés dans le plasma sanguin des mères» –des biomarqueurs d'insulino-résistance et du diabète de type 2.

Tandis que se termine la semaine mondiale de l'allaitement, qui met l'accent sur la santé du nourrisson, il convient de signaler que la pratique n'est pas non plus exempte de bénéfices pour la mère.

Slate.fr

Newsletters

Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

Une bonne excuse à dégainer pour trainer au lit.

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Elles manquent toujours à l'appel dans la recherche cardiovasculaire, par exemple.

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Nous sommes les moins nombreux, mais les plus gênants.

Newsletters