Sports

Le Comité olympique ne veut pas des GIFs de la presse si elle n'a pas les droits

Temps de lecture : 2 min

Pour l'esprit olympique, on repassera.

Why is this being protected in my fire safe? | Rob Marquardt via Flickr CC License by

Vous n'avez pas payé pour les droits des Jeux olympiques? Ne pensez même pas à pouvoir utiliser les images. Le Comité international olympique a tenu à rappeler aux médias présents à Rio que ceux qui n'avaient pas acheté les droits pour la compétition pouvaient oublier l'idée de diffuser les images sur internet. Et cela ne comprend pas que les vidéos, mais aussi les Vines, et même... les GIFs (oui, oui).

C'est écrit dans une lettre remontant à mai 2015, dans la partie consacrée aux interdictions et restrictions pour les non-détenteurs de droits, dans la catégorie «internet et plateformes mobiles» et que le CIO a visiblement tenu à refaire passer aux médias avant le début des JO.

«Par ailleurs, l’utilisation de contenu olympique transformé en formats graphiques animés tels que GIF animés (c-à-d. GIFV), GFY, WebM ou formats vidéo courts tels que Vines et autres, est expressément interdite.»

Le «contenu olympique» est défini par «à peu près toutes les images des Jeux, peu importe la source», indique TechCrunch. Autant dire que même pour des GIFs du village olympique, d'entraînement ou des cérémonies d'ouverture et de clôture, il va probablement falloir passer son tour.

Comme le souligne Mashable, si jamais des médias décidaient de faire comme si de rien n'était, ils «pourraient se retrouver du mauvais côté d'une plainte». Le site précise par ailleurs que le «fair use» ne pourra probablement pas s'appliquer sur ce genre de situtation. Mais pas sûr que cela ne suffise à effrayer suffisament certaines personnes:


Comme nous l'expliquions au moment de l'Euro, nous ne sommes pas vraiment sûrs que cette technique soit la plus brillante pour œuvrer à l'exposition des Jeux.

Une journaliste britannique rappelle de son côté que si le CIO avait mis en place de nombreuses règles sur le copyright lors des Jeux de Londres en 2012, aucune ne concernait explicitement les GIFs.


Mais les réseaux sociaux ont peut-être déjà trouvé une parade. Russia Today explique que plusieurs personnes ont déjà proposé aux équipes de médias touchées par cette interdiction de leur envoyer leurs images pour qu'ils puissent les GIFfer pour eux.

Ah la solidarité olympique...

Slate.fr

Newsletters

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

Avec elles, aucune interruption intempestive pendant les matchs pour cause de faute supposée ou d'animosité.

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les stars du ballon rond et les grands patrons gagnent presque les même salaires. Il est pourtant mieux vu de toucher 100 millions d'euros par an quand on est footballeur que quand on est PDG.

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Les amoureux de la montagne et de ses sommets vertigineux abandonnent peu à peu l'ascension de l'Everest ou du Mont Blanc au profit de riches touristes, novices en la matière.

Newsletters