Sciences

Dans 250 millions d’années, la Terre pourrait redevenir un seul continent

Temps de lecture : 2 min

Il devient de plus en plus facile de savoir ce qu’il s’est passé et de deviner ce qui va arriver.

La Terre et la Lune | NASA ESA via Wikimédia CC License by
La Terre et la Lune | NASA ESA via Wikimédia CC License by

Et si un jour l’homme n’avait plus besoin d’avion ou de bateau pour voyager de pays en pays? Si l’on en croit la BBC, cela sera possible dans 250 millions d’années, lorsque les continents se seront réunis en un seul.

On le sait, les plaques sur lesquelles les continents reposent peuvent bouger de 30 à 600 millimètres par an. «C’est un peu près la vitesse à laquelle les ongles et les cheveux poussent chez l’homme», écrit le site d’avant d’expliquer que la Terre a déjà connu cette configuration de contenu unique il y a bien longtemps. Au début du XXe siècle, une théorie avancée par un géophysicien allemand affirme qu’une Pangée, un super territoire qui rassemblait tous nos continents en un seul, a existé il y a plus de 300 millions d’années. Alfred Wegener, c’est son nom, avait remarqué que des fossiles et des sédiments semblables sont répertoriés sur différents continents et que la forme de ces derniers étaient comme des pièces de puzzle qu'on pouvait emboîter.

D’abord sceptique, la communauté scientifique finira par se ranger derrière Wegener lorsque d’autres chercheurs comme Marie Tharp vont analyser la géologie sous-marine et découvrir des failles prouvant l'histoire commune de ces continents.

«Pangae Proxima»

Aujourd’hui, les satellites permettent de suivre précisément ces mouvements, qui ne cessent de se déplacer. «Les plaques sont dans une sorte de guerre éternelle, luttant pour leur place à la surface de la Terre», note le site. Et c'est là que les travaux du chercheur Christopher Scotese de l’université du Texas sont très intéressants. Tout en détaillant l’évolution des mouvements depuis l’ère de la Pangée, il a également livré des prévisions pour le moins fascinantes qu’il avait déjà commencé à matérialiser dans une vidéo il y a près de deux ans.


Pour en arriver là, écrit la BBC, c’est très simple: il lui a suffi de «regarder comment les plaques bougent aujourd’hui» et «d'extrapoler le mouvement au fil du temps.» Ses projections les plus précises concernent les 50 millions d’années qui viennent, ce qui représente tout de même une échelle impressionnante. D’ici là, estime-t-il sur le site de la BBC, «l’Australie sera entrée en collision avec l’Asie du sud-est. L’Afrique va être poussée contre l’Europe du sud, alors que l’océan Atlantique sera encore plus large qu’aujourd’hui». Il estime que d’ici 250 millions d’années, un super continent «Pangae Proxima» va se reformer et rassembler des terres qui ont été collées par le passé. Bien sûr, des événements tectoniques et la collision future des plaques modifieront forcément ces prévisions mais une chose est quasiment certaine: certains vont devoir se préparer à aller un peu plus loin qu'on en a l'habitude pour bronzer à la plage.

En savoir plus:

Newsletters

Les orangs-outans, une espèce clé pour l'écosystème

Les orangs-outans, une espèce clé pour l'écosystème

C'est pourquoi il importe plus que jamais de protéger ceux qui vivent à l'état sauvage ainsi que leurs habitats fragiles.

S'étreindre en limitant les risques, c'est possible

S'étreindre en limitant les risques, c'est possible

Mais est-ce vraiment utile?

Lucia de Berk, infirmière face à l'improbable

Lucia de Berk, infirmière face à l'improbable

[Épisode 6] Suspectée d'avoir multiplié les tentatives de meurtre contre des patient·es, elle était juste coupable d'avoir été là.

Newsletters