Monde

Benjamin Netanyahou «corrompu et menteur»

Temps de lecture : 2 min

Image de Une: Benjamin Netanyahou, wikipedia CC
Image de Une: Benjamin Netanyahou, wikipedia CC

Leah Rabin, veuve du premier ministre assassiné Yitzhak Rabin, avait utilisé les qualificatifs de «cauchemar», «monstre» «corrompu» et «menteur» pour décrire le premier ministre actuel, Benjamin Netanyahu dans des lettres qu'elle avait écrites il y a une dizaine d'années et qui ont récemment été récupérées par Haaretz.

Lors d'élections tenues le printemps qui suivit la meurtre de Rabin, en novembre 1995, Netanyahou l'emporta de justesse sur Shimon Peres, remplaçant du défunt, et demeura premier ministre de 1996 à 1999. Les lettres de Leah Rabin, envoyées à un vieil ami, furent écrites dans les derniers mois du mandat de Netanyahou, de l'automne 1998 au printemps 1999. Haaretz les publie pour la première fois, peu avant la commémoration de l'assasinat de Rabin, qui aura lieu jeudi. Leah Rabin est morte en 2000.

«J'espère, je prie pour que les jours de ce gouvernement soient comptés. Benjamin Netanyahou est un individu corrompu, un menteur belliqueux qui ruine tout ce qu'il y a de bien dans notre société. Il le réduit à néant, et à l'avenir, il faudra tout reconstruire à nouveau».

Elle écrivait ces mots en Novembre 1998, environ deux semaines après le troisième anniversaire de la mort de son mari.

[Lire l'article complet sur Haaretz]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Benjamin Netanyahou, wikipedia CC

Newsletters

Un citoyen chinois condamné à tort libéré après vingt-sept ans de prison

Un citoyen chinois condamné à tort libéré après vingt-sept ans de prison

Le cas de Zhang Yuhuan, incarcéré pour homicides volontaires malgré son innocence, est loin d'être isolé en Chine.

Persécution de la minorité ouïghoure: Pékin dément et poursuit ses méthodes

Persécution de la minorité ouïghoure: Pékin dément et poursuit ses méthodes

Au Xinjiang, des millions de personnes sont opprimées par le gouvernement chinois. Tandis que la communauté internationale peine à réagir concrètement, les violences se perpétuent.

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

La catastrophe qui vient de frapper Beyrouth s'ajoute à la situation financière qui grève le pays depuis des années.

Newsletters