France

INFOGRAPHIE. Comment fonctionne le financement des lieux de culte?

Temps de lecture : 2 min

Selon les cultes, des différences sont perceptibles.

Montage Slate.fr
Montage Slate.fr

Le débat est un serpent de mer. Depuis l’assassinat du père Jacques Hamel fin juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray par deux hommes se revendiquant de Daech, de nombreuses personnalités politiques ont pris la parole pour demander une réorganisation du culte musulman en France et de son financement. Par exemple, alors que Manuel Valls proposait une «forme de financement public» sur le site de Libération, le président François Hollande l’a désavoué le mardi 2 août devant l’association de la presse présidentielle. D’autres ont évoqué une taxe sur les produits halal, une idée pas tout à fait neuve.

Pour bien comprendre les enjeux de ce débat sur l’islam en France dans un État où la laïcité est une valeur fondamentale, il est très intéressant de se pencher sur le financement actuel de ses lieux de culte, mais aussi ceux des deux autres religions monothéistes en France: les églises catholiques et les synagogues (on laissera de côté les protestants).

Slate.fr vous propose donc une infographie détaillée sur l’origine des fonds pour les mosquées, les églises et les synagogues.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio