Sports

L'épreuve de golf des JO se jouera au milieu des rongeurs, des boas et des caïmans

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 03.08.2016 à 12 h 47

Repéré sur Deadspin, National Post, Folha de San Paulo

Un superbe parcours et quelques invités surprises.

capybara | Dulup via Flickr CC License by

capybara | Dulup via Flickr CC License by

Si les Jeux olympiques débutent dès aujourd'hui avec le premier match du tournoi de football féminin, quelques autres sports vont devoir attendre encore un peu pour le début de leur compétition. Parmi eux, le golf, qui comme le tennis ou le basket masculin est privé de quelques-unes de ses plus grandes stars, qui ont choisi de faire l'impasse sur Rio.

Mais comme l'indique Deadspin, si Jason Day, Jordan Spieth, ou encore Dustin Johnson ne seront pas sur les greens, «des capybaras, des paresseux et d'autres bestioles (comme des mini crocodiles) seront bien là». De son côté, le National Post parle également de «singes, boas constrictors et caïmans», qui «fréquentent les trous 2, 3, 5 et 9».

Il y a également des chouettes qui font des trous d'une vingtaine de centimètres de diamètre à divers endroits du parcours ce qui pourrait un peu compliquer la vie de certains golfeurs, sans pour autant causer trop de problèmes, explique Mark Johnson, directeur d'agronomie internationale pour le PGA Tour:

«Ça ne devrait pas trop bouleverser les joueurs. Ils auront le droit à un free drop

 

Et pour ne gêner personne, les Jeux ont confirmé au Folha de San Paulo qu'une équipe de cinq biologistes sera présente sur les lieux pour déplacer les caïmans vers d'autres parties du parcours pendant la compétition, si besoin est.

Deadspin souligne que le parcours se trouve entre deux des plus grands lacs de Rio, et que c'est donc «un endroit logique où vivre pour pas mal de bestioles. Et plus particulièrement pour les quarante capybaras qui vivent sur le parcours». Le Folha de San Paulo rappelle que parce qu'il était situé «dans une zone environnementale protégée, il y a eu de nombreuses pressions contre sa construction». Mais pour les organisateurs, le parcours de golf va au contraire profiter à la faune et la flore locales.

«Les responsables de la construction expliquent que la région est beaucoup plus préservée aujourd'hui d'un point de vue environnemental qu'avant le début du projet, ce qui indique que la présence d'animaux dans le coin pourrait augmenter avant le début des Jeux.»

Et comme l'indique Deadspin, contrairement aux bactéries présentes dans la baie de Guanabara, «eux sont plus fréquentables».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte