Science & santé

Pourquoi il faut avoir pitié des narcissiques (et être gentil avec eux)

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 03.08.2016 à 13 h 40

Repéré sur BBC

Derrière ces personnalités complexes, un manque de confiance en soi et un petit cœur qui souffre.

Donald Trump en meeting à Las Vegas, le 22 février 2016. Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP.

Donald Trump en meeting à Las Vegas, le 22 février 2016. Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP.

Ils sont (presque) partout. On les reconnaît à leur capacité à se mettre en avant, à vanter leurs propres qualités et à ne jamais douter de leur potentiel. Les narcissiques, qui ont hérité leur nom de la mythologie grecque, se révèlent et s’assument en tout cas de plus en plus dans la politique ou la pop culture avec des personnes comme Donald Trump ou Kanye West

Bien évidemment, il est difficile de cacher son agacement, voire son aversion, pour ce genre de personnes au capital confiance un peu trop élevé. Mais si l’on en croit de récentes études, relayées par l’auteur du blog de la British Psychological Society sur le site de la BBC, il faudrait en réalité avoir pitié pour elles, et même être gentil avec elles.

Tout d’abord, explique Christian Jarrett, il faut savoir que les chercheurs ont largement étudié le narcissisme et découvert que ces personnes souffrent bien souvent d’un manque d’estime d’eux-mêmes et sont très sensibles. En 2005, un test de personnalité a montré qu’elles avaient plus souvent tendance à associer des mots déplaisants ou péjoratifs avec des termes comme «moi», «moi-même»…

Une autre expérience, de 2015 cette fois, qui consistait en un jeu d’équipe incluant des personnes narcissiques, a montré que celles-ci avaient une activité cérébrale associée à la souffrance si leurs coéquipiers les ignoraient pendant une partie. Jarrett note encore que les narcissiques «ont un déficit dans les circuits de récompense qui pourrait expliquer pourquoi ils essayent tout le temps de renforcer leur confiance en eux» ou même qu’ils «ont tendance à expérimenter plus de stress dans leur vie, comme la maladie, les accidents ou les ruptures amoureuses».

S’ils ont aussi des qualités (en terme de créativité et de motivation dans un projet par exemple), le spécialiste estime donc qu’il faut changer de posture vis-à-vis des narcissiques: «Il y a de bonnes raisons d’essayer, si vous le pouvez, d’être un peu plus patient, et même plus aimant, avec les narcissiques dans votre vie.» Rassurez-vous, vous n'êtes pas obligé de le faire avec Donald Trump. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte