Tech & internet

Pourquoi l’émoji pistolet à eau d’Apple pose quand même problème

Temps de lecture : 2 min

En changeant l’emoji revolver, la marque prend le risque de nombreux problèmes de communication.

La nouvelle a été très bien accueillie. Le 2 août, Apple a voulu confirmer sa prise de position contre les violences liées aux armes en opérant un petit changement dans la gamme d’emojis que la firme propose à ses utilisateurs. La marque à la pomme avaient déjà fait parler d’elle sur le sujet en décidant de bloquer l’emoji fusil, comme l’a rapporté The Guardian fin juin. Désormais, c’est au tour du revolver d’être visé: il sera remplacé dans la prochaine mise à jour par un pistolet à eau vert.

Le nouveau et l'ancien emoji.

Cette décision peut paraître louable, mais le site Business Insider explique que cela pose plusieurs problèmes majeurs car Apple a changé le design d’un emoji existant et largement utilisé à travers le monde.

En effet, il est important de rappeler ici que les marques comme Apple, Google ou Microsoft ne sont pas entièrement maîtres des petits symboles qu’ils peuvent diffuser; c’est une organisation appelée Unicode Consortium qui définit les noms des emojis et leur dessin approximatif. Les marques partent ensuite de cette base pour créer un design qui leur est propre. C’est pour cela que le dessin d’un même emoji peut varier d’une plateforme à une autre et que des études ont montré que cela menait à des interprétations différentes d’un appareil à un autre.

«Une police d’écriture ne peut pas changer votre interprétation d’une lettre ou d’un mot, mais la représentation particulière d’un emoji est cruciale pour savoir comment il est perçu», ajoute Business Insider.

Imaginons un instant qu’un utilisateur d’Apple envoie cet emoji pistolet à eau pour faire une plaisanterie. Si son destinataire a un téléphone sous Android, il recevra alors l’image d’un revolver puisque Google a gardé le même design, pouvant entraîner des confusions et des problèmes de communication.

Une goutte d'eau

Surtout que l'emoji revolver est lourd de sens en fonction de son utilisation: Le Figaro rappelle ainsi à juste titre qu'un homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Valence à six mois de prison et 1.000 euros d'amende pour avoir envoyé ce petit symbole à son ex-petite amie en signe de menace de mort.

«Cela pourrait entraîner une confusion sur les différentes plateformes, écrit encore Business Insider. Et plus inquiétant encore, cela va changer le sens d’un nombre incalculable de messages, mettant en place un dangereux précédent, avec des résultats imprévisibles.»

De plus, si l’initiative est louable, il ne s’agit qu’une goutte d’eau dans le débat sur les armes. Jeremy Burge, fondateur du site Emojipedia, qui recense les emojis, a expliqué au site que les «emojis de bombe, de seringue et de couteau sont toujours dans des versions non-jouet, dont je ne suis pas sûr de voir des bénéfices dans ce changement juste avec une seule image».

Ce choix d’Apple pose également des questions sur l’actualisation des emojis: faut-il interdire le changement des dessins une fois établis? Faut-il les mettre au goût du jour pour coller aux évolutions de la société? C’est un nouveau champ d’étude sur les emojis qui vient de s’ouvrir, et Apple va certainement se retrouver coincé au milieu d’un grand quiproquo linguistique.

Newsletters

Un tuto pour apprendre à sauver les moutons allongés sur le dos est viral

Un tuto pour apprendre à sauver les moutons allongés sur le dos est viral

La vidéo d'un vétérinaire flamand rencontre un succès inattendu, avec plus d'un million de vues.

Amazon se penche sérieusement sur la vente de médicaments

Amazon se penche sérieusement sur la vente de médicaments

Une nouvelle entité nommée «Amazon Pharmacy» vient de faire surface.

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

L’entreprise estime qu’elles peuvent nuire à la santé et au bien-être de sa clientèle.

Newsletters