France

La présidence française de l'UE a coûté 1 million par jour

Slate.fr, mis à jour le 30.10.2009 à 12 h 42

Logo de la présidence française de l'Union Européenne

Logo de la présidence française de l'Union Européenne

La Cour des comptes a épinglé dans un rapport rendu au Sénat les plus de 171 millions d'euros dépensés par la présidence française de l'Union européenne au premier semestre 2008. Ce chiffre, bien qu'inférieur au budget prévisionnel de 190 millions d'euros, est parmi les plus élevés depuis l'instauration des présidences tournantes.

Le rapport a été remis le 20 octobre après une ultime audition des principaux acteurs de la présidence autour du président de la commission des Affaires économiques du Sénat. Il est commenté abondamment depuis sa mise en ligne dimanche sur le site de Mediapart et la publication d'une lettre de Philippe Séguin, président de la Cour de Comptes, envoyée à l'Elysée le 9 octobre. Il y écrit en particulier que «la multiplication et le coût parfois élevé des opérations mises en place par chaque administration et le caractère urgent, parfois dérogatoire, voire irrégulier, des procédures suivies auront, au bout du compte, fait supporter par l'Etat des charges d'utilité publique variable».

La France a organisé plus de 550 évènements sur six mois, une programmation jugée «excessivement touffue» par la Cour. Alain Pichon, le président de la 4e chambre de la cour, en qualifie un grand nombre de «peu lisibles», «trop rapprochés», et «mal identifiables». L'organisation du sommet pour l'Union pour la Méditerranée le 13 juillet 2008 est particulièrement pointée du doigt. La réunion des 43 chefs d'Etat a coûté à elle seule 16,6 millions d'euros, dont la pause d'une moquette éphémère et d'une douche...

Les 171 millions d'euros sont effectivement très supérieurs aux dépenses des présidences précédentes, situées entre 70 et 80 millions d'euros mais pour Hubert Haenel, le président de la commission des Affaires européennes du Sénat, «il faut relativiser! [...] Nous ne pouvons pas nous comparer aux Slovènes ou aux Luxembourgeois.» La bonne référence serait donc celle des «grands pays», comme l'Allemagne qui avait dépensé 180 millions d'euros au premier semestre 2007.

Reste que certaines lignes font un peu tache, comme les 57.408 euros payés au designer star Philippe Starck (bombardé pour l'occasion Directeur artistique de la Présidence Française de l'Union Européenne) pour dessiner le logo de la présidence française, qui n'a rien de très original...

[Lire l'article complet sur Euractiv.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: logo de la pfue, capture d'écran

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte