Monde / Économie

La fille de Trump a fait de la pub pour sa ligne de vêtements grâce à... la Convention républicaine

Temps de lecture : 2 min

Le lendemain de son discours à la Convention, Ivanka Trump a tweeté un lien indiquant où acheter la robe blanche qu’elle avait portée sur scène.

Donald Trump et sa fille Ivanka lors de la Convention républicaine, à Cleveland, dans l’Ohio, le 21 juillet 2016 | Timothy A. CLARY/AFP
Donald Trump et sa fille Ivanka lors de la Convention républicaine, à Cleveland, dans l’Ohio, le 21 juillet 2016 | Timothy A. CLARY/AFP

Pour son discours le dernier jour de la Convention républicaine, Ivanka Trump a choisi de porter une robe blanche de sa propre collection. Comme l’ont noté de nombreux fans de la famille Trump sur Twitter, cette robe –qui coûte 138 dollars (125 euros) et est fabriquée en Chine– était un choix bon marché pour une fille de milliardaire. Beaucoup y ont vu la preuve de l’admirable simplicité d’Ivanka, notamment comparée à Hillary Clinton, accusée en juin d’avoir porté une veste Armani coûtant 12.000 dollars, un choix vestimentaire perçu comme une des innombrables preuves de sa corruption.

Sauf que, si Ivanka a voulu jouer la frugalité, c’était aussi pour faire parler d’un de ses produits. Le lendemain de son discours, Ivanka Trump a en effet tweeté un lien permettant d’acheter la robe en question: «Achetez le look qu’Ivanka portait pendant son discours à la Convention.»

Ce tweet rappelle que, chez les Trump, tout est bon pour vendre des produits. Pendant une conférence de presse en mars, le candidat républicain avait en effet parlé devant une table avec un assortiment de produits Trump: des steaks, des bouteilles d’eau et du vin.

Quant à la robe d’Ivanka, elle restera aussi célèbre car elle a semblé encourager Donald Trump à toucher sa fille de manière légèrement inconvenante, comme le montre cette vidéo:

«ÇA ME MET MAL A L’AISE.»

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters