MondeCulture

230 euros la nuit pour un hôtel sans mur ni plafond

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 22.07.2016 à 14 h 33

Repéré sur Der Spiegel, Null Stern Hotel

Cet hôtel unique en son genre offre à ses clients, quand les conditions météo le permettent, la magie d’un ciel étoilé.

Images du Null Stern Hotel tirées des vidéos  du clip et du trailer de cet hôtel particulier

Images du Null Stern Hotel tirées des vidéos du clip et du trailer de cet hôtel particulier

Imaginez un hôtel dont vous seriez le seul et unique client, un hôtel sans chambre, ni murs, ni toit. Un lit double posé en pleine nature, à la belle étoile. Cet hôtel existe bel et bien... en Suisse, rapporte l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, dans le sublime décor des Grisons, dans la vallée de Safien. Conçu par le duo d’artistes suisses Frank et Patrik Riklin, cet hôtel unique en son genre baptisé «Null Stern Hotel» («hôtel zéro étoile») offre à ses clients, en lieu et place des quelques étoiles qu’affichent fièrement les hôtels de luxe, la magie d’un ciel étoilé. «Le chiffre zéro incarne la liberté et l’indépendance de redéfinir le luxe et les valeurs, à l’écart de la classification courante des hôtels», explique Frank Riklin. Le slogan de son hôtel en plein air file la métaphore: «Vous êtes notre unique étoile.»

Mais le prix d’une nuit à la belle étoile est pourtant celui d’un quatre étoiles: 250 francs suisses la nuitée, soit 230 euros environ! Les jumeaux Riklin justifient ce prix en expliquant que la mise en place du lit en pleine nature nécessite plusieurs heures de travail par jour. Le lit est posé sur une stèle de béton garnie d’un muret qui fait office de tête de lit, flanqué de deux tables de nuit avec lampe et d’une petite table sur laquelle soit une employée de la commune voisine, soit un agriculteur («des gens comme toi et moi», précise Frank Riklin) vient déposer le café au lever du jour. Lorsqu’il pleut, le lit doit être transporté dans une grange voisine.

Le lit ne pouvant être occupé que lorsque les conditions météo sont optimales, passer une nuit au Null Sterne Hotel n’est pas aisé: «Le client reçoit vingt-quatre heures avant un message au sujet de la probabilité d’un séjour dans le lit en plein air et peu avant un message indiquant si le séjour peut avoir lieu. Si ce n’est pas possible, la somme est remboursée.»

Les frères Rilken n’en sont pas à leur premier coup marketing dans le domaine de l’hôtellerie: en 2008, ils avaient ouvert les premières chambres de leur hôtel zéro étoile dans un ancien bunker atomique situé dans le canton de St-Gallen, puis en 2009 dans un ancien abris souterrain de protection civile se trouvant dans le canton d’Appenzell-Auserrhoden, avant d’abandonner le concept l’année suivante, malgré sa popularité. Il faut dire que la nuitée ne coûtait alors que 25 francs suisses, soit 23 euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte