Monde

La chirurgie esthétique dans les centres commerciaux argentins

Temps de lecture : 2 min

Injection de Botox
Injection de Botox

Entre deux séances de shopping, les Argentins peuvent s'offrir une petite séance de Botox: les «cliniques express» sont installées au coeur des centres commerciaux. On y pratique l'épilation permanente, le blanchiment des dents, mais aussi des traitements anti-cellulite, des injections de Botox, ou encore des implants capillaires.

Pour ses défenseurs, cette implantation est avant tout un avantage pour les clients: «C'est une opportunité pour les patients. Les centres commerciaux ont des parkings, sont ouverts jusqu'à 22h et leur permettent de s'y rendre avec leurs amis et leurs familles. Pendant qu'ils font leurs courses, le patient est traité dans la clinique, qui emploie des professionnels de la médecine dans tous les domaines.»

Mais certains critiquent cette marchandisation de la santé. Pedro Ferraina, chef de chirurgie à l'Hôpital Clinicas de Buenos Aires considère que «ce n'est pas éthique, c'est faire de la médecine quelque chose de très superficiel». Selon lui «les traitements multidisciplinaires peuvent être faits dans les centres commerciaux, mais se rendre à une consultation médicale ce n'est pas aller acheter un T-shirt ou quelque chose dans un bazar.»

La tendance vient des Etats-Unis, où il y aurait 2.500 «spas médicaux» dans les malls, les centres commerciaux.

[Lire l'article complet sur Clarin]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Botox Injections par Vancouver Laser and Skin Care Center via Flickr

Slate.fr

Newsletters

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

Un récent rapport du Gouvernement vise à remettre au goût du jour cet Acte sur la discrimination sexuelle, toujours en vigueur.

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

Ces publicités invitent les utilisateurs à écrire à leurs députés afin de les inciter à rejeter le plan Chequers, qui régule les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Newsletters