Culture

Les 14 podcasts à écouter cet été

Mélissa Bounoua et Grégor Brandy et Charlotte Pudlowski, mis à jour le 22.07.2016 à 12 h 46

Parce que l'été on a encore plus envie (et encore plus le temps) d'écouter des histoires, voici celles que nous vous conseillons.

 Great Big White World | Spry via Flickr CC License by

Great Big White World | Spry via Flickr CC License by

Nous entendrons ici «podcast» au sens le plus large: n'importe quel son chouette que vous pourrez mettre dans votre smartphone cet été, à la plage, le regard perdu vers une aire d'autoroute ou un rocher plein d'algues. Voici notre sélection. Et si vous ne savez pas comment écouter des podcasts, rendez-vous ici

1.En français

«Jalousie» – Marché parlé

Comment fait-on pour arrêter d'être jaloux? «En amour, il y a ce besoin que l'autre nous appartienne, qui, quand on y réfléchit bien est complètement décalé par rapport à l'amour.» Bruno “Navo” Muschio, co-créateur de la série Bref, a commencé Marché Parlé pour raconter ce qu'il faisait de sa vie. Souvent en allant au boulot. Cet épisode 9 porte sur la jalousie, et pas seulement en amour. Il évoque aussi le milieu dans lequel il évolue: les artistes passent leur carrière sachant qu'ils sont précaires et réagissent parfois en étant jaloux. Dégoûté de cet état d'esprit et conscient de sa stérilité, Navo va nous raconter comment il arrêté d'être jaloux. Parce que «la jalousie, c'est un monstre et tu t'en débarasses. Ça servait à rien». A la différence des autres épisodes de Marché Parlé, il ne dit pas ça dans la rue mais depuis une chambre d'hôtel à Lausanne. Le son est plus intimiste, on a l'impression d'être dans un salon avec lui et d'avoir l'une de ces  grandes discussions que seule la nuit permet.

«Flicopolis» – Arte Radio

On n'image pas tout ce qu'il peut se passer dans la vie d'un flic, au quotidien. Après avoir écouté la série Crackopolis (15 épisodes) –qui suivait la vie d'un toxico–, la reporter Merry Royer a fait parler un flic des stups durant huit épisodes (de trois à six minutes). Son arrivée dans le nouveau service, les contrôles qu'il doit mener, le travail la nuit («on peut passer 24 heures dans un appartement à surveiller des mecs»), sa connaissance des réseaux («on a affaire à des PME»), les indics («il y a des mecs qui sont vraiment peu fréquentables»), les écoutes des dealers («c'est une sorte de complicité à sens unique»). Portée par une musique prenante, cette série documentaire est aussi passionnante qu'un bon polar ou une série policière.

«Lettres noires: des ténèbres à la lumière», Collège de France

Le Collège de France, institution peu commune qui dispense des cours gratuits, ouverts à tous et de très haut niveau, dans des disciplines scientifiques, littéraires et artistiques, met en ligne, (vidéo ou sons) tous ses cours: un trésor national rare. En mars dernier, le romancier et professeur de littérature Alain Mabanckou a donné sa première leçon dans l'établissement, inaugurant un cycle intitulé: «Lettres noires: des ténèbres à la lumière». Peut-être moins prenant qu'un épisode de Serial, la série, qui compte huit parties d'une heure environ, n'en est pas moins passionnante. Elle aborde la négritude, Senghor, Césaire, mais aussi le griotisme ou l'écriture post-génocide au Rwanda.

«Carpe diem»: est-il vraiment possible de jouir de l'instant présent? – France Inter

Cet été sur France Inter, à la place de l'émission culturelle de 9H10, le journaliste Ali Rebehi anime une émission réjouissante et stimulante: «Ça va pas la tête». Tous les jours il invite des penseurs, philosophes, écrivains, scientifiques, pour décortiquer ce qui se passe dans nos esprits: les angoisses, les peurs, la recherche du bonheur, la capacité à avoir de la répartie quand on vous balance une insulte ou que vous vous retrouvez dans une situation gênante... 

Au menu de l'émission «Carpe Diem» par exemple: est-il possible de jouir de l'instant présent qui tombe sans cesse dans le passé? D'exister en dehors de la nostalgie et des aspirations? Avec au menu, références au Cercle des Poètes Disparus, aux Valseuses, ou au philosophe et sociologue allemand Hartmut Rosa, en compagnie de la critique de cinéma Marie Sauvion, le philosophe Thibaut de Saint-Maurice ou le directeur de Philosophie Magazine Alexandre Lacroix.

«La Guerre d'Algérie» – Culture 2000

La Guerre d'Algérie vous en entendez presque parler tous les jours dans l'actualité, comme toile de fond de la France d'aujourd'hui, mais vous n'avez pas suivi vos cours d'Histoire au collège et vous n'avez jamais compris ce qui s'était passé. Donc vous faites «hum hum» et vous essayez de changer de sujet. Mais! L'épisode de Culture 2000 sur la Guerre d'Algérie va régler le problème, en reprenant tout depuis le début de manière didactique et sympa. 

D'ailleurs l'équipe de Culture 2000 s'y connaît en podcasts didactiques et sympas puisque ce sont les mêmes qui produisent Deux heures de perdues (podcast de cinéma sur les mauvais films). Dans Culture 2000, ils deviennent vos copains antisèches, réunis autour d'une table pour vous raconter en papotant l'histoire de la ville de Detroit, de sa fondation à sa faillite ou encore celle de Margaret Thatcher et tout autre sujet qui vous sauvera dans vos dîners mondains. Ou vous permettra de repasser votre brevet.

2.En anglais

«Silent evidence» – The Heart 

The Heart raconte des histoires des cœurs. Celle-ci (en quatre épisodes) ne porte pas sur une histoire d’amour. «Silent Evidence» (littéralement «la preuve silencieuse») est le récit de Tennesse Watson, une jeune femme qui entreprend de retourner voir le professeur de gymnastique qui l’a agressée sexuellement. On la suit dans le bureau de celui qui se présente désormais comme Dr. Youseffi, on l’entend lui poser des questions, se confier à une femme détective, elle explore aussi tous ses doutes quant à sa façon de verbaliser et de poursuivre cet homme des années après. Ces quatre épisodes montrent avec beaucoup de sensibilité combien il est compliqué pour une victime de parler, de réagir, de poursuivre son agresseur.

«Mojave phone booth» – 99% invisible

99% invisible est le podcast à écouter si vous voulez apprendre des choses inattendues. Comme l’existence de cette cabine téléphonique en plein désert Mojave aux États-Unis, à quinze kilomètres de toute âme qui vive. Le podcast interroge un Américain qui a été obsédé par cette cabine après avoir trouvé le numéro dans un fanzine, essayant de l’appeler aussi souvent qu’il pouvait, jusqu’à ce que quelqu’un que cela sonne occupé (et qu’il hallucine), ce qui n’a fait que nourrir son obsession. Il y est ensuite allé et a répondu lui-même à d’autres qui appelaient. Détruite en 2000 à cause du bruit qu'elle produisait (elle sonnait sans arrêt), elle a donné lieu à un film, et des gens s’y rendent toujours pour voir ce qu’il en reste (du béton au milieu d’un parc protégé).

«Dear music fans» – Start up

Vie et mort de Grooveshark. Si vous passez du temps à écouter de la musique sur internet, vous êtes forcément tombés sur le site de streaming Grooveshark ces dernières années. Mais à cause de problèmes de droits, le petit site qui devenait de plus en plus grand aux fils des années a finalement dû mettre la clé sous la porte. Deux mois après le cofondateur du site mourrait. Start Up revient en une heure sur les huit années de l’ancien rival de Spotify.

«Jon Favreau» – Longform podcast

A 23 ans, Jon Favreau –pas l'acteur et réalisateur– a commencé à écrire des discours pour Barack Obama, après avoir fait partie de la campagne de John Kerry en 2004. Douze ans plus tard, il revient pour Longform, un site qui recense les meilleurs longs articles d'internet, sur la façon dont il a travaillé avec le président américain, leurs heures passées ensemble et les mécanismes d’écriture qu'ils ont mis en place pendant neuf ans. Passionnant.

«Cruel and Unsual» – More Perfect

Et si on s’intéressait à l’une des institutions américains les moins connues, la Cour Suprême, ou un groupe de neuf personnes qui détermine beaucoup de choses aux États-unis. Le premier épisode de «More Perfect», un spin-off de «Radiolab», un autre podcast que l'on aime beaucoup chez Slate, porte sur la peine de mort et essaie de comprendre comment elle peut être appliquée dans un pays qui bannit les «peines cruelles ou inhabituelles» dans sa Constitution. Le tout avant de découvrir comment l’Europe a permis pendant longtemps aux États-Unis de poursuivre leurs injections léthales. Parfois terrifiant mais tellement intéressant.

«Choosing wrong» – This American Life

Pourquoi alors que tous les signes nous disent de ne pas faire certains choix, nous les faisons quand même? This American Life s’est posé la question avec deux histoires: celle du basketteur Wilt Chamberlain qui préférait rater des lancers-francs qu'avoir l’air ridicule lorsqu’il était sur la ligne, et celle d’un journaliste qui explique pourquoi il était persuadé que Donald Trump ne serait pas le candidat républicain pour la présidentielle américaine 2016, alors que tous les chiffres qu’il avait sous les yeux lui disaient l’inverse.

«Are Algorithms Ruining How We Discover Music?» – FiveThirtyEight podcast

Si vous êtes sur Spotify, vous avez probablement déjà essayé la fonctionnalité «Discover Weekly» qui vous permet de découvrir trente nouveaux morceaux chaque semaine sur la base de ce que vous écoutez. Si, pour beaucoup, Discover Weekly est une bénédiction, le critique du New York Times Ben Ratliff n’est pas très emballé par l’idée, et revient avec Jody Avirgan, producteur de podcast pour le site FiveThirtyEight pendant une quarantaine de minutes sur l’évolution du monde de la musique et la façon dont les algorithmes sont en train de prendre le pouvoir et se demande si c’est une bonne chose.

«Dunkumentaries Ep. 2» – The Yin & Yang of Basketball – ESPN radio 

Le dunk est l’un des gestes les plus caractéristiques du basket. Mais il n’a pas toujours été expliqué. Dans ce deuxième épisode de Dunkumentaries, un podcast consacré au dunk sous toutes ces formes, les deux animateurs Cari Champion et Roman Mars (l'une des plus belles voix des podcasts américains) reviennent sur l’arrivée de ce geste, son interdiction et ce que cela disait du racisme dans ce sport, mais aussi de la création de la ligne des trois points et comment l'équipe des Golden State Warriors est en train de révolutionner la façon de jouer au basket. Indispensable pour tous les fans de la balle orange.

«A more perfect union» – FiveThirtyEight podcast

En pleine primaire 2008, le pasteur de Barack Obama, le révérend Jeremiah Wright, s’est retrouvé au cœur d’une immense polémique après la publication de certains de ses sermons dans lesquels il s’en prenait violemment aux États-Unis pour leur traitement de la population noire. Cinq jours plus, Barack Obama, qui était alors à la lutte avec Hillary Clinton a prononcé «A More Perfect Union», l’un de ses plus beaux discours qui a mis fin à toute la polémique. Un podcast du site FiveThirtyEight revient sur sa génèse et ce moment décisif pour celui qui allait ensuite devenir président.

Mélissa Bounoua
Mélissa Bounoua (93 articles)
Rédactrice en chef adjointe de Slate.fr
Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (739 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte