Santé / Sports

Zika et sexe à Rio, la combinaison des JO qui fait peur au CIO

Temps de lecture : 2 min

450.000 préservatifs seront distribués au Village olympique.

450.000 préservatifs seront distribués à Rio pendant les JO, soit trois fois plus qu'à Londres en 2012 | Leon Neal/AFP
450.000 préservatifs seront distribués à Rio pendant les JO, soit trois fois plus qu'à Londres en 2012 | Leon Neal/AFP

Si des médailles or, argent et bronze seront distribuées à partir du 5 août 2016 aux Jeux olympiques de Rio, l’événement se voit déjà décerner un trophée très spécifique: celui du plus important nombre de préservatifs distribués depuis la toute première fois, en 1988, pour les JO de Séoul. Dans une infographie réalisée par nos confrères de Slate.com, on découvre que 450.000 préservatifs seront donnés à Rio, soit quarante-deux par athlète (pour deux semaines de compétition), ce qui fait les choux gras de la presse.

Auparavant, c’était les JO de Londres, en 2012, qui détenaient le record, avec 150.000 capotes distribuées. Le Comité international olympique ne veut visiblement pas se retrouver à court de protection, comme ce fut le cas à Sydney en 2000, où les 70.000 préservatifs prévus n’avaient pas suffi et où 20.000 avait dû être distribués en cours de compétition.

Pour le Daily Beast, outre le fait que les Jeux olympiques concentrent des milliers de jeunes athlètes (des humains normaux, qui ont donc une activité sexuelle) et que le sexe n'est pas dangereux pour les performances sportives, il est possible que Zika soit la cause de tout ce chambardement.

Avec la confirmation scientifique que le virus est sexuellement transmissible, une prévention accrue se déploie donc aux JO de Rio car personne ne sait dire précisément combien de temps la personne infectée reste contagieuse. Or une transmission en cas de grossesse est également crainte étant donné que le virus provoque de graves troubles chez le fœtus: de nombreux cas de microcéphalie ont été découverts dans la zone à risque qu’est l’Amérique du Sud. Symbole de cette psychose, l’équipe australienne sera même munie de préservatifs anti-Zika, même si l’efficacité de ce produit reste franchement à confirmer.

Newsletters

La pandémie a changé notre façon de rêver

La pandémie a changé notre façon de rêver

Depuis l'apparition du Covid-19, nos songes ont été chamboulés.

Mise à jour

Mise à jour

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Salma a un problème: ses partenaires n'arrivent plus à la pénétrer. Ça lui gâche la vie, et elle comprend pas pourquoi. Pour l'aider à y voir plus clair, nous avons rencontré le Dr Patrick Aristizabal, gynécologue. Voici ses...

Newsletters