Monde

La Convention républicaine autorise les revolvers, pas les balles de tennis

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 18.07.2016 à 18 h 27

Repéré sur Wall Street Journal

La ville de Cleveland ne peut pas empêcher les manifestants de venir armés mais interdit les pistolets à eau et les balles de tennis.

Cleveland I DOMINICK REUTER / AFP

Cleveland I DOMINICK REUTER / AFP

Plusieurs manifestations sont prévues aux alentours du stade de Cleveland où a lieu la Convention républicaine à partir du lundi 18 juillet. Conformément à la loi de l’Ohio, les manifestants pro- et anti-Trump auront le droit d’être armés et que leurs armes soient visibles.

Comme le rapporte le Wall Street Journal, le maire démocrate de la ville et le chef de la police auraient voulu pouvoir empêcher le port d’armes, mais cela leur a été impossible car il s’agit d’un droit protégé dans cet État du Midwest.

Le Secret Service, l’agence qui assure la protection du président et des candidats aux élections présidentielles, a pu interdire le port d’armes à l’intérieur de l’arène où Donald Trump sera investi car il s’agit d’un espace privé. Mais, dans les alentours du stade, là où les manifestants prévoient de se retrouver, les revolvers seront autorisés. 

En revanche, la possession de balles de tennis, de pistolets à eau, de couteaux, de bombes aérosol, de hachettes et de cordes sera interdite. Les autorités avaient le droit de bannir ces objets potentiellement dangereux, car leur port n’est pas un droit protégé par l’État de l’Ohio.

Patrouilles armées

Après l’assassinat de cinq policiers à Dallas le 7 juillet et de trois autres à Bâton-Rouge le 17, en réaction aux décès de deux hommes noirs tués par des forces de l’ordre en Louisiane et dans le Minnesota, la police de Cleveland craint que les manifestations autour de la Convention républicaine ne dégénèrent. 

Plusieurs groupes potentiellement violents ont déjà annoncé leur intention de venir manifester, comme le groupe néonazi Traditionalist Worker Party, dont un porte-parole a déclaré qu’ils «feraient en sorte que les supporters de Donald Trump soient défendus contre les racailles gauchistes».

Des membres du groupe extrémiste noir New Black Panther Party, dont le leader a plusieurs fois appelé au meurtre de policiers et de blancs, seront aussi présents, tout comme la Westboro Baptist Church, connue pour ses pancartes «Dieu déteste les pédés», mais aussi le groupe Bikers for Trump, qui va organiser des patrouilles armées dans la ville pour défendre Trump et ses fans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte