Tech & internet

Ne cherchez plus le bon emoji, bientôt un algorithme le fera pour vous

Temps de lecture : 2 min

Apple et d'autres applications permettront de trouver plus facilement l'emoji qui correspond à ce que vous souhaitez écrire.

Une partie des emojis disponibles chez Apple | Slate.fr
Une partie des emojis disponibles chez Apple | Slate.fr

Vous est-il arrivé de passer quelques minutes à chercher l'emoji qui pleure (mais pas celui qui pleure de joie) ou le bon emoji réprésentant une activité sportive précise, ou celui qui ressemble à votre plat de pâtes? Ou le drapeau français parmi les drapeaux du monde entier? Peut-être était-ce l'aubergine? Si vous utilisez régulièrement des emojis –ces dessins qui parlent parfois mieux que beaucoup de mots–, il y a de fortes chances que vous vous reconnaissiez dans ces questions. Aujourd'hui, ne communiquer par écrit qu'avec des emojis ne serait pas impossible (mais ce serait horrible). Même les discours politiques peuvent être retranscris en emojis –le discours de l'état de l'Union de Barack Obama en janvier 2015 par exemple.

Leur utilisation étant de plus en plus fréquentes, et leur nombre augmentant avec les années (72 ont encore été ajoutés il y a quelques semaines par l'Unicode Consortium chargé de les officialiser), les développeurs d'application ont identifié un besoin.

Plusieurs sociétés étudient très sérieusement la question, explique le site américain Five Thirty Eight. A commencer par Apple, qui a annoncé récemment que la mise à jour de son application de messagerie permettrait d'«emojifier» vos textos, en suggréant de transformer des mots comme «bière» ou «basketball».

Apprendre le langage emoji

L'application Django va plus loin et apprend des emojis que vous utilisez pour prévoir ceux que vous allez vouloir utiliser. Django pourrait en quelque sorte devenir un oracle des émotions, s'amuse à souligner Five Thirty Eight.

Voici ainsi comment elle traduirait «c'est plutôt cool»:

Pour en arriver là –et ne pas simplement remplacer le mot pizza par un symbole de pizza–, les développeurs de Django ont fait ce que l'on appelle du «deep learning», qui consiste à créer des algorithmes, des opérations pour reconnaître les constantes dans les comportements. Ils ont donc examiné 180 millions de messages contenant près de 300 millions d'emojis, sur Instagram et Twitter notamment. Xavier Snelgrove, le co-créateur de l'appli et directeur technique, explique à Five Thirty Eight que les mécanismes ressemblent à ceux des dispositifs de traduction automatique.

Cela a été d'autant plus difficile que ces symboles sont extra-textuels. Une phrase comme «Oui bien sûr» peut à la fois générer un emoji représentant un pouce levé ou un visage faisant la grimace. Il faut en effet intégrer le sarcasme. Si vous cherchez à désigner des gens critiques, vous pourriez ainsi utiliser l'emoji qui représentent les ongles vernis d'une femme (ce serait votre choix)... Le journaliste qui a essayé précise que Django n'est pas encore parfaitement au point là-dessus.

Slate.fr

Newsletters

Crush ou pas crush: cette appli sonde vos SMS pour trancher

Crush ou pas crush: cette appli sonde vos SMS pour trancher

Déjà disponible sur Android, elle a pour but d'éviter les malentendus et de favoriser les rapprochements entre personnes consentantes.

Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand?

Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand?

En échange de quelques euros, il est possible d'accéder au compte Snapchat «privé» de sa pornstar préférée. Mais la plateforme ne cautionne pas ce principe.

Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance

Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance

À Paris où elles vivent désormais, des Brésiliennes se rassemblent pour s'entraider et lutter contre l'obscurantisme de l'extrême droite au pouvoir dans leur pays.

Newsletters