Boire & manger

Après le vin bleu, voici venue l’heure du café bleu

Temps de lecture : 2 min

Changer la couleur d’un produit très ancré dans notre culture pourrait devenir un argument marketing comme un autre.

Images tirées du compte Instagram du café Matcha Mylk
Images tirées du compte Instagram du café Matcha Mylk

Quand vous pensez aux différents produits de votre alimentation quotidienne, vous avez une image très précise en tête. Le lait est blanc, le jus d’orange orange et le café noir (pour peu que vous l’aimiez corsé).

Mais, depuis quelque temps, certains industriels et restaurateurs ont décidé de rebattre les cartes des couleurs et de proposer des produits d’une teinte qui n’existe pas naturellement: le bleu. Mashable nous apprend ainsi qu’un café vegan de Melbourne, en Australie, vend un café appelé «Latte Schtroumpf» à cause de sa couleur bleue caractéristique.


La recette est en apparence simple (citron, gingembre, agave, lait de coco) mais les patrons du bar ont rajouté un élément particulier: de la poudre d’algue bleue aussi appelée E3, un élément qui n’a pas encore été approuvé par la Food and Drug Administration américaine. «Les gens pensent qu’il va y avoir un goût de chewing-gum, explique le gérant du café à Mashable. Vous pouvez vraiment sentir l’agave et le citron. Le goût est doux et un peu acide… Mais c’est difficile d’expliquer le goût, tout le monde a un avis différent.»

Nouvel argument marketing

Ce n’est pas le premier «détournement bleuté» mis en place par l’industrie alimentaire. On connaît tous la boisson énergisante Gatorade ou le curaçao, tous deux produits à partir de colorants artificiels. Mais, début juillet, nous évoquions le vin bleu, lancé par une start-up espagnole, Gïk. «Oubliez les traditions, oubliez que nous parlons du liquide représentant le sang du Christ à l’église», demandaient-ils dans leur communiqué de presse. Pour le vin bleu, il s’agit de pigments naturels, mais l’objectif reste le même: séduire les jeunes en leur proposant des boissons et des aliments pseudo-futuristes (on pourrait aussi évoquer le retour du vin orange, bien qu’il s’agisse d’un mélange naturel et ancestral).

En 2013, dans une étude consacrée à l’influence de la couleur sur le comportement des consommateurs, des chercheurs de l’université du Delaware expliquent ainsi que la couleur d’un produit a une influence sur la décision de l’acheter. «Le bleu est associé avec l’eau, suscitant des réponses positives comme le confort et la paix» chez les gens étudiés. Si, au Japon, le bleu est synonyme de vilenie, dans d’autres pays, comme les États-Unis, il évoque la masculinité. La couleur bleue des produits offre donc un argument de vente (et d’achat) supplémentaire.

En ce qui concerne le latte bleu en tout cas, le succès semble au rendez-vous. Le patron explique à Mashable avoir eu plus de cent demandes en un week-end, ce qui est énorme pour un café de quarante places. «Nous avons même eu des clients qui ne parlent pas anglais et qui l’ont commandé juste pour poster la photo sur Instagram», conclut-il, pas mécontent de son coup marketing.

Slate.fr

Newsletters

Le bout de salade entre les dents, un dilemme du savoir-vivre

Le bout de salade entre les dents, un dilemme du savoir-vivre

On hésite à prévenir la personne en face de soi de la présence de ce vert intrus et à la tirer ainsi d’une situation gênante. Un paradoxe qui trouve son origine dans les règles du savoir-vivre.

Les Rice Krispies pourraient aider à comprendre les glaciers

Les Rice Krispies pourraient aider à comprendre les glaciers

Des scientifiques australiens étudient les effondrements de milieux poreux en versant du lait sur des céréales.

Le secret des vraies boulettes italiennes est un fromage français

Le secret des vraies boulettes italiennes est un fromage français

Parfois, la magie de l'authentique cuisine italienne tient à un voyage en camion entre l'Aveyron et les Pouilles.

Newsletters