Monde

À Dallas, cette embrassade entre militants pro-Black Lives Matter et anti est un beau symbole

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 12.07.2016 à 10 h 48

Repéré sur The Dallas Morning News, CNN

Un manifestant blanc avec un drapeau sudiste s'est réconcilié avec des militants de Black Lives Matter après la fusillade qui a causé la mort de cinq policiers.

Le mouvement Black Lives Matter, qui proteste contre la fréquence des violences policières à l'encontre des Afro-Américains, est régulièrement accusé de racisme par les conservateurs américains.

Après l'assassinat de cinq policiers à Dallas par un ancien soldat qui voulait venger la mort d'hommes noirs récemment tués par les forces de l'ordre, l'ancien maire de New York Rudy Giuliani a déclaré sur la chaîne CBS:

«Quand les gens disent que les vies des noirs comptent [black lives matter, ndlr], c'est fondamentalement raciste.»

Selon Giuliani, il faudrait dire que «toutes les vies sont importantes». Il reproche aussi aux militants de ne dénoncer que les violences des policiers à l'encontre des noirs, pas les violences entre noirs, comme celles liées à la drogue à Chicago.

Ce genre de rhétorique trouve un écho chez de nombreux Américains, comme les militants qui ont organisé une contre-manifestation anti-Black Lives Matter à Dallas le dimanche 10 juillet. Mais comme l'a rapporté le Dallas Morning News, cette confrontation a fini de manière inattendue: par la fraternisation entre militants noirs et blancs.

Une photo prise par la photographe Barbara Davidson a immortalisé ce moment d'unité:

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte