Parents & enfants / Culture

C’est promis, Pixar va (bientôt) arrêter avec la frustrante mode des suites

Temps de lecture : 2 min

Le studio d’animation Pixar devrait enfin renouer avec l’originalité à partir de 2020.

 Les studios de Pixar en Californie | Jacob Davies via Flickr CC License by
Les studios de Pixar en Californie | Jacob Davies via Flickr CC License by

Cette fois, les suites de dessins animés plus marketing que véritablement travaillées chez Pixar, c’est terminé. Le président du célèbre studio d’animation auteur de 1001 Pattes ou Ratatouille en a fait la promesse dans une interview à Entertainment Weekly relayée par Quartz. «La plupart des studios sautent sur l’occasion de faire une suite dès qu’ils ont un film à succès, mais notre modèle d’entreprise est un modèle de cinéaste, a-t-il assuré. On ne fait une suite que si le directeur du film original a une idée et que nous sommes prêts à l’accompagner.»

Une ligne de conduite salvatrice tant les suites peinent à s’imposer au box-office et surtout dans les cœurs par rapport aux œuvres originelles. Chez Disney, citons par exemple l’irregardable Pocahontas 2 ou le non moins raté Cendrillon 2. Tout n’est cependant pas à jeter. Il est possible de trouver des licences dont la réussite semble intarissable, comme Toy Story, de Pixar. Pas étonnant que le studio projette encore quelques exceptions à la règle qu’il vient de se fixer: au programme pour 2018, la sortie de Toy Story 4; et Les Indestructibles 2 pour 2019.

Ce n’est donc qu’à partir de 2020 (plus précisément aux mois de mars et juillet) que l’on devrait voir de vraies nouveautés, dont les noms n’ont pas encore été dévoilés, émerger chez les experts de l’image de synthèse. Un chose est sûre, ce virage novateur tentera de faire sien l’appétit pour l’originalité montré par Disney avec le très bon Zootopie et de continuer ainsi sur la lancée de l’amusant Vice Versa (produit par Pixar et Disney).

Si vous avez déjà des idées de scénarios et de personnages, c’est le bon moment pour les envoyer à Pixar. Il est fort probable qu’elles soient étudiées.

Slate.fr

Newsletters

La photo de classe, un éternel recommencement

La photo de classe, un éternel recommencement

Depuis le XIXe siècle, ce rituel atteste des transformations du milieu scolaire autant qu'il témoigne de la permanence de l'institution.

Le nombre d'enfants qui avalent des piles a explosé en 20 ans

Le nombre d'enfants qui avalent des piles a explosé en 20 ans

Préconisations: du miel et un sprint aux urgences.

La chambre, un luxe hors de portée pour 700.000 enfants londoniens

La chambre, un luxe hors de portée pour 700.000 enfants londoniens

«À Londres, 37% des enfants (soit environ 700.000) vivent dans la pauvreté», constate Laurence Guinness, directeur général de The Childhood Trust. Ces enfants «n’ont pas d’espace pour jouer, étudier et ont trop honte pour...

Newsletters