Sports

Pour gagner l’Euro, la France peut compter sur ses champions du monde

Bruno Cravo, mis à jour le 07.07.2016 à 13 h 48

Dans le groupe de Didier Deschamps, on retrouve plusieurs champions d’Europe chez les jeunes, des vainqueurs du Tournoi de Toulon, et surtout trois champions du monde des moins de 20 ans.

Paul Pogba, le 3 juillet dernier I TOBIAS SCHWARZ / AFP

Paul Pogba, le 3 juillet dernier I TOBIAS SCHWARZ / AFP


Ils ont déjà gagné la Coupe du monde, alors l’Euro 2016, à domicile en plus, ce ne devrait être qu’une formalité pour eux. Des vingt-et-un Français champions du monde des moins de 20 ans en 2013, trois font aujourd'hui partie du groupe de Didier DeschampsPaul Pogba, Lucas Digne et Samuel Umtiti. En Turquie sous la houlette de Pierre Mankowski, ils ont connu des fortunes différentes mais tous ont joué un rôle prépondérant dans la victoire finale.
 

1.Lucas Digne
Le lieutenant du flanc gauche

Après une saison pleine au Losc, équipe avec laquelle il est nommé dans la catégorie du meilleur espoir de Ligue 1, Lucas Digne dispute toutes les rencontres des Bleuets à la Coupe du monde turque. Sur son couloir gauche, le latéral apporte autant sur le plan défensif qu’offensif. Pièce maitresse de la formation mise en place par Pierre Mankowski, il ne sera remplacé qu’une seule fois, en fin de rencontre contre l’Ouzbékistan (4-0), au stade des quarts de finale. À l’Euro et plus généralement en Équipe de France, Didier Deschamps préfère l’expérimenté Patrice Évra à l’athlète de l’AS Roma. Compréhensible, pour un joueur âgé de seulement 22 ans.
 

2.Samuel Umtiti
Le roc privé de finale

Samuel Umtiti est véritablement apparu sur la planète football un soir de coupe d’Europe. Dans la fraîcheur du White Hart Lane de Tottenham en ce mois de février 2013, le Lyonnais, qui joue alors latéral, marque un but qui fait le tour de la planète d’une frappe impropable dans la lucarne.


Cette réalisation conjuguée à une saison prometteuse lui offrent une convocation pour la Coupe du monde U20. Au cours de la compétition, il forme une charnière centrale solide avec l’actuel joueur de Chelsea Kurt Zouma. Le défenseur prend même le brassard de capitaine en l’absence de Paul Pogba, suspendu contre l’Espagne en phase de poules (défaite 2-1).

Si son tournoi est étincelant jusqu’au dernier carré, il passe totalement au travers de sa demi-finale. Expulsé après deux cartons jaunes face au Ghana (victoire 2-1), il est suspendu pour la finale et c'est depuis le banc qu'il voit la bande bleuette remporter le titre. Aujourd’hui à l’Euro 2016, après des rebondissements incroyables, il a offert une prestation mi-figue mi-raisin contre l’Islande en quarts de finale. Il n'est pas impossible de revoir le jeune espoir fouler les pelouses de ce championnat d’Europe. L'Équipe l'annonce possible titulaire ce jeudi 7 juillet face à l'Allemagne à la place d'Adil Rami.

 

3.Paul Pogba
«La Pioche» aux commandes

La star du tournoi sans aucun conteste. S’imposant déjà doucement à la Juventus de Turin, Paul Pogba hérite du brassard de capitaine pour le tournoi turc. Au four et au moulin dans le milieu de terrain des Bleus, «La Pioche» paie son agressivité qui lui fait manquer le troisième match de poules face à l’Espagne. De retour pour le huitième opposant les Bleuets à la Turquie, il rend une belle copie qu’il confirme face à l’Ouzbékistan avec un but sur penalty à la clé.

En demi-finale et en finale, Pogba ratisse un nombre extraordinaire de ballons pour éviter à sa défense de prendre l’eau. Sur la séance de tirs aux but qui décide du vainqueur du tournoi entre la France et l’Uruguay, il prend ses responsabilités et convertit son penalty en tant que premier tireur. Dans la foulée, il est élu Ballon d’Or du tournoi et confirme son statut d’étoile montante. Aujourd’hui, peu importe la position, il fait partie des indéboulonnables de Didier Deschamps à l’Euro 2016. Désormais, il n'y a plus qu'à espérer qu'il soit tout aussi décisif ce jeudi 7 juillet face à l'Allemagne puis qui sait en finale de l'Euro, le 10 juillet 2016. Comme il l'a montré depuis le début du tournoi, il en a tout à fait le potentiel.

Pogba, le 14 juillet 2013, après la victoire de la France au Mondial des moins de 20 ans I OZAN KOSE / AFP

Bruno Cravo
Bruno Cravo (41 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte