Monde

Les États-Unis auront peut-être une présidente «extrêmement négligente»

Temps de lecture : 2 min

Le FBI a épinglé la gestion de ses emails par Hillary Clinton, mais prend bien soin de faire comprendre qu'il ne veut pas interférer avec la campagne.

Hillary Clinton signe un autographe sur un téléphone au Virginia Air and Space Center à Hampton en Virginie | MANDEL NGAN / AFP
Hillary Clinton signe un autographe sur un téléphone au Virginia Air and Space Center à Hampton en Virginie | MANDEL NGAN / AFP

Hillary Clinton a fait preuve d'une «négligence extrême», mais cela ne devrait pas l'empêcher de briguer la Maison-Blanche. Celle qui devrait devenir la candidate officielle du parti démocrate en ce mois de juillet peut souffler. Le FBI a annoncé, ce mardi 5 juillet, lors d'une conférence de presse, qu'elle ne devrait pas être poursuivie par la justice américaine pour avoir utilisé un hébergeur privé pour ses mails lorsqu'elle était secrétaire d'État (l'équivalent du ministre des Affaires étrangères en France) entre 2009 et 2013. Une annonce qui ne constitue qu'une recommandation du FBI au ministère de la Justice américain.

À cette époque, Hillary Clinton échangeait des messages via son adresse e-mail en @clintonemail.com au lieu de celle officielle en state.gov, ce qui permettait en théorie d'échapper aux demandes légales liées au Freedom of Information Act mais, selon ses détracteurs, risquait d'exposer des informations confidentielles. Le FBI devait déterminer si les échanges de la ministre contenaient effectivement des informations classées secret-défense. Le directeur de l'agence, James B. Comey, a précisé comment celle-ci avait procédé pour déterminer dans quelle mesure les échanges professionnels d'Hillary Clinton avaient eu lieu grâce à cette adresse personnelle. Selon lui, l'agence a lu 30.000 messages transmis par Clinton au ministère:

«Sur ces 30.000 e-mails, 110 messages de 52 chaînes sont considérés comme secret-défense au moment où ils ont été envoyés ou reçus.»

Il va jusqu'à préciser que 30.000 autre mails n'ont pas été transmis car l'analyse menée par le FBI à partir d'éléments parcellaires (l'objet des messages, ou des recherches par mots-clés) tendait à établir qu'il s'agissait de messages personnels.

Le jugement vient ensuite:

«Bien que nous n'ayons trouvé aucune preuve claire que la secrétaire d'Etat Hillary Clinton ou ses collègues aient intentionnellement voulu violer la loi ayant trait aux informations classés secret-défense, il semble évident qu'ils ont été extrêmement négligents dans leur façon de traiter des informations d'une haute importance.»

Cette annonce intervient alors que l'ancien président et mari de la candidate Bill Clinton a voulu saluer la ministre de la Justice Loretta Lynch la semaine dernière, provoquant un certain malaise quant à l'enquête toujours en cours et à l'objectivité du ministère.

Les réactions à cet exemple de communication institutionnelle sont plutôt sceptiques, à l'image de ce tweet perplexe du lanceur d'alerte Edward Snowden, qui avait révélé en 2013 la surveillance de grande ampleur par la NSA des échanges des Américains. Ou celui-ci, signé de l'ancien porte-parole de George W. Bush Ari Fleischer: «Tout ça pour dire que: Hillary est irréfléchie, négligente et elle a manqué de jugement, mais elle n'est pas une criminelle. Ce qui veut dire qu'elle pourrait être notre prochaine présidente.»

Le directeur du FBI a répondu à ses détracteurs lors de la conférence de presse:

«Ces points de vue sont hors de propos. [...] Nous avons mené l'enquête comme il faut. Seuls les faits comptent et le FBI les a trouvés de manière professionnelle et politiquement neutre. Je ne pourrais pas être plus fier de l'agence.»

Le consultant Jon Huston rappelle par ailleurs que le directeur du FBI est Républicain et a aidé financièrement la campagne des candidats John McCain et Mitt Romney:

Newsletters

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

Près de six mois après le début du mouvement de contestation pro-démocratie à Hong Kong, la confrontation la plus longue et l'une des plus violentes a lieu au sein du campus de l'Université polytechnique de Hong Kong (PolyU), où des...

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Son certificat de naissance avait été falsifié.

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

Des tatouages et des scarifications pour prouver sa résistance à la douleur, pour montrer qu'on est un vrai mec, pour exprimer aussi une souffrance sociale.

Newsletters