Santé

«Avec elle, je me suis projeté de suite dans l’avenir sans profiter du moment présent»

Temps de lecture : 4 min

Cette semaine, Lucile conseille JB, un jeune homme amoureux d’une très bonne amie avec qui il a couché un soir mais qui ne veut pas se mettre en couple avec lui.

Le Désespéré | de Gustave Courbet via Wikimédia License by
Le Désespéré | de Gustave Courbet via Wikimédia License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.

Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

Voilà mon problème. Il y a trois mois, j’ai revu une fille que je connaissais depuis un certain temps et pour qui j’avais toujours eu un sérieux béguin. Au cours de cette soirée, les choses entre nous ont évolué au point que nous avons fini par faire l’amour à plusieurs reprises.

Assez bêtement, j’ai commencé à envisager ce que serait une relation avec cette fille. Je me suis tout simplement projeté de suite dans l’avenir (et oui, erreur de débutant, à 24 ans!) sans profiter du moment présent et surtout sans prendre en compte ce que nous nous étions dit: à savoir que cette fois-là n’engageait à rien du tout et que ce serait seulement ce soir-là et pas plus! J’avoue qu’avec l’alcool, emporté par mon désir et le bonheur de voir un rêve se réaliser, je n’ai pas assez tenu compte de cela.

Depuis, nous nous tournons autour sans rien faire. Nous avons des rapports cordiaux en public (nous fréquentons le même groupe d’amis) et, quand il nous arrive d’être en tête à tête, nous n’évoquons jamais ce qui s’est passé (ce qui ne nous empêche pas d’avoir d’intéressantes conversations). Nous n’avons parlé de cette soirée que par messages, et ce qui en ressort c’est qu’elle m’apprécie sans vouloir autant se mettre en couple: en fait, je soupçonne qu’elle pense encore à son ex (ils se sont séparés il y a six mois) et souffre encore de cette rupture...

Je fais la gueule dès que je vois un garçon lui tourner autour

Tous ceux à qui j’ai demandé conseil m’exhortent à attendre qu’elle passe ce cap, de penser à moi avant tout et de rencontrer d’autres filles, sauf que je n’en ai pas envie du tout. Je crois que j’ai des sentiments pour elle et j’ai peur qu’elle rencontre quelqu’un d’autre. Moi qui n’ai jamais vraiment été du genre jaloux, je fais la gueule dès que je vois un garçon lui tourner autour.

Je suis assez perdu. Que dois-je faire?

JB

Cher JB,

Attention, je vais être un peu abrupte. Elle vous a dit que cette soirée de sexe que vous avez partagé ne voulait rien dire? Alors c’est probablement que cela ne veut rien dire pour elle. Je suis désolée mais les femmes sont autant capables de pratiquer (et ont parfois autant besoin) de sexe sans lendemain que les hommes. Si elle a partagé cette expérience avec vous, c’est qu’elle vous fait confiance, et s’il y a eu plusieurs épisodes dans la même soirée c’est que cela ne devait pas être désagréable. J’ai bien peur qu’il n’y ait rien d’autre à analyser. Ni peur profonde de se faire rejeter à nouveau, ni traumatisme au niveau du père, ni homosexualité latente, rien.

Elle ne s’est pas non plus servie de vous. Essayez d’éviter de nourrir trop de ressentiments à l’avenir, puisque la situation a été clarifiée avec un contrat clair dès le départ.

Ça arrive parfois comme un baiser partagé avec aucune envie d’aller plus loin ensuite, juste parce que c’est ce dont on a envie à l’instant T, sans réflexions profondes et, on l’espère, sans conséquences. Là, vous avez partagé du sexe. Vous avez 24 ans, vous n’ignorez pas qu’il existe toute sorte de sexe, comme il existe toute sorte de mots pour le définir (faire l’amour, baiser, forniquer, s’envoyer en l’air, bouillaver, rataconniculer,…). Il y a le sexe avec des sentiments et celui sans, il y a le sexe avec un(e) inconnu(e) et le sexe avec quelqu’un qu’on connaît depuis trente ans, il y a le sexe quand on ne sait pas encore très bien quoi faire et celui où les gestes sont des évidences, le sexe des films porno et le sexe qui donne du vrai plaisir.

Elle sait que vous avez 24 ans, que vous vous en remettrez et que peut-être même un jour vous mesurerez votre chance

Cette fille, elle ne doit pas ignorer votre béguin (on ne l’ignore vraiment jamais, on fait juste parfois semblant de ne pas voir pour se simplifier la vie). Elle a confiance en vous, elle sait que vous seriez d’accord et qu’en plus vous risquez de tout faire pour lui faire (donner) du plaisir. En faisant le choix de vous proposer cet arrangement, elle est obligée, malheureusement, de fermer les yeux sur le fait que vous risquez d’être un peu bousculé émotionnellement. Mais elle sait que vous êtes un grand garçon, que vous avez 24 ans, que vous vous en remettrez et que peut-être même un jour vous mesurerez votre chance. Et s’est passé ce qu’il s’est passé.

Je vous le dis sans hésitation, elle va rencontrer d’autres gens. Elle va continuer à vivre sa vie, avec cette liberté qui fait son charme, et peut-être même qu’un jour elle tombera amoureuse. Mais il y a de fortes chances que cela ne soit pas de vous.

Je vous le dis sans prendre de gants non pas parce que je suis bien protégée derrière mon écran d’ordinateur, que nous ne nous connaissons pas et que ma vie, à moi, va continuer exactement comme si je n’avais jamais lu votre témoignage, mais justement parce que je pense que c’est votre vie à vous qui doit continuer. Il faut faire le deuil de ce crush, de cette fille qui ne veut pas de vous comme amoureux et qui vous a fait le formidable cadeau de partager quelques heures d’intimité avec vous. Il faut le prendre comme un cadeau de départ, comme une incitation à aller de l’avant, ailleurs ou en tout cas avec quelqu’un d’autre.

Ne jugez pas sa conduite. Prenez le meilleur de cette expérience partagée, l’expression de sa confiance et de son amitié, servez-vous en pour grandir. Gardez le doux et le beau, effacez les doutes et les nœuds au cerveau.

Je ne doute pas une seconde que vous trouverez sans tarder une personne qui vous aimera en retour et sera ravie de partager du sexe autant que des sentiments avec vous sur le long terme.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

«J'ai besoin de penser à un homme cinquante fois par jour»

«J'ai besoin de penser à un homme cinquante fois par jour»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille C., jeune femme se décrivant comme un cœur d'artichaut qui souffre de ce statut.

Les hommes qui se couchent tôt produiraient un meilleur sperme

Les hommes qui se couchent tôt produiraient un meilleur sperme

Les couples qui cherchent à concevoir devraient limiter les distractions qui pourraient les empêcher de dormir.

Calor

Calor

Newsletters