Culture

Pour tester le public, sept musées britanniques vont exposer un faux

Temps de lecture : 2 min

Une opération réalisée pour les besoins d'une émission de télévision.

Détail d'un des tableaux proposés à la sagacité du public, «The Beacon Light» de J.S.W. Turner. Alors, vrai ou faux?
Détail d'un des tableaux proposés à la sagacité du public, «The Beacon Light» de J.S.W. Turner. Alors, vrai ou faux?

Comment essayer de rendre le public plus attentif ou concerné dans les musées? La télévision britannique a trouvé une idée: lui présenter... des faux. Sept tableaux d'une valeur de plusieurs millions de livres, dans autant de musées britanniques, ont été remplacés par des faux à l'occasion d'une émission de télévision baptisée «Fake! The Great Masterpiece Challenge», qui devrait être diffusée sur la chaîne culturelle Sky Arts début 2017.

«Pas besoin d'être un historien de l'art pour tenter sa chance», explique Phil Edgar-Jones, le directeur de Sky Arts, cité par le Guardian. «Tout ce dont vous avez besoin, c'est de curiosité et de sens du détail. Nous voulions raconter l'histoire de l'art britannique en nous amusant et d'une façon qui nous encourage tous à observer de plus près et de manière plus critique les œuvres de grands artistes britanniques.»

Comme l'explique au Manchester Evening News Maria Balshaw, directrice de deux musées de Manchester impliqués dans l'opération, celle-ci constitue aussi une bonne affaire pour les musées, qui vont gagner dans l'affaire un public plus impliqué.

L'émission propose aussi aux internautes qui ne pourraient pas se rendre dans les musées de tenter leur chance en ligne. Et pour récompenser le meilleur «dénicheur» de faux, les organisateurs ont trouvé une récompense appropriée: un faux tableau, bien sûr.

Newsletters

Ceux qui rêvent à une France uniforme ne l'aiment pas vraiment

Ceux qui rêvent à une France uniforme ne l'aiment pas vraiment

L'acteur Saïd Taghmaoui, révélé au grand public dans le film «La Haine», raconte l'itinéraire de l'enfant français qu'il était hier et livre une analyse sur le traitement que son pays natal réserve à ceux d'aujourd'hui.

Un écrivain turc doit-il avoir fait de la prison pour plaire aux jurys littéraires français?

Un écrivain turc doit-il avoir fait de la prison pour plaire aux jurys littéraires français?

Le prix Femina étranger 2021 a été attribué à «Madame Hayat» (Actes Sud), un véritable hymne à la liberté, conçu et écrit derrière les barreaux par le Turc Ahmet Altan.

Faites la fête (mais en silence) à la Cité des sciences et de l’industrie

Faites la fête (mais en silence) à la Cité des sciences et de l’industrie

Pour la 11ème édition des Silencieuses, la Cité vous invite à déambuler le 28 octobre, de 20h à minuit, dans ses espaces d’exposition sur fond d’univers musicaux variés. Avec une murder party à la clé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio