LGBTQ / Monde

Pour la première fois, deux femmes transgenres gagnent des élections primaires

Temps de lecture : 2 min

Elles s'appellent toutes les deux Misty et font campagne pour des postes de représentante et de sénatrice au Congrès américain.

Misty Snow et Misty Plowright
Misty Snow et Misty Plowright

Dans l'Utah et le Colorado, les électeurs démocrates ont choisi deux femmes transgenres –Misty Snow et Misty Plowright– pour affronter les candidats républicains aux élections du Congrès cet automne.

C'est la première fois que deux femmes ouvertement transgenres gagnent des élections primaires pour le Congrès américain, rapporte Politico. Il s'agit d'un symbole fort, même si elles n'ont absolument aucune chance de l'emporter contre leurs opposants.

En effet, dans l'État mormon et conservateur d'Utah, les élus sont quasiment tous républicains. Snow, qui a 30 ans (l'âge minimum pour se présenter au Sénat) et est caissière dans une épicerie, affrontera Mike Lee, un ultraconservateur proche du Tea Party qui brigue un second mandat.

Dans les primaires démocrates, Snow l'a remporté haut la main contre son opposant centriste en proposant un programme très à gauche, inspiré par les idées du sénateur du Vermont Bernie Sanders, avec salaire minimum à 15 dollars et réduction drastique du coût des études. Son statut de femme transgenre n'était pas mis en lumière dans sa campagne, mais Misty Snow est bien consciente de l'importance du geste:

«Beaucoup de gens m'ont dit que même si je perds, rien que le fait de m'être présentée aura un impact important», a-t-elle déclaré au Salt Lake Tribune.

Dans le cinquième district du Colorado, Misty Plowright, qui a 33 ans et est employée dans le secteur des technologies de l'information, a de même défendu des positions proches de celle de Bernie Sanders, sans non plus attirer l'attention sur son statut de femme trans. Cette automne elle affrontera un républicain qui est représentant du district au Congrès depuis 2007.

Outing forcé

Comme le rapporte le Washington Post, l'histoire des personnes transgenres en politique américaine est courte et commence plutôt mal. La première élue transgenre d'un conseil municipal (Joanne Conte dans une petite ville du Colorado) a été forcée de révéler qu'elle était transgenre car ses opposants avaient embauché des détectives pour enquêter sur son passé.

En 2004, Amanda Simpson a gagné des primaires dans l'État d'Arizona, mais il s'agissait d'élections pour des postes locaux, donc moins importants que le Congrès. Elle travaille désormais au ministère de la Défense, et elle a été la première personne ouvertement transgenre à être nommée dans un ministère (en 2010).

Il y a également Stu Rasmussen, le maire d'une petite ville de l'Oregon qui a fait sa transition d'homme à femme tout en restant maire, et Victoria Kolakowski, une juge de Californie qui a été élue en 2010 alors qu'elle était ouvertement transgenre.

Slate.fr

Newsletters

Les studios de production de films pornos devraient s'inspirer de TimTales

Les studios de production de films pornos devraient s'inspirer de TimTales

Qualité d'image, performance sexuelle, ambiance positive, hommes multiethniques... TimTales dépasse les productions berlinoise, londonienne et parisienne.

«J'ai 2 amours», un regard intelligent sur les amours plurielles

«J'ai 2 amours», un regard intelligent sur les amours plurielles

Diffusée jeudi 22 mars sur Arte dans son intégralité, la première saison de la série réalisée par Clément Michel se penche avec mordant et bienveillance sur les amours multiples. L'occasion de balayer idées reçues et généralités sur les différentes manières d'aimer.

Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme

Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme

La régression ne réside pas dans le fait de porter le voile, mais dans celui d’imposer aux femmes une norme vestimentaire.

Newsletters