Tech & internet

Apple pourra vous empêcher de filmer ce que vous voulez avec un iPhone

Temps de lecture : 2 min

Si vous en aviez marre de celui qui sort son téléphone devant vous pendant le concert, Apple a peut-être une solution.

Zagreb, Croatia | messicanbeer via Flickr CC License by
Zagreb, Croatia | messicanbeer via Flickr CC License by

Les musées et quelques artistes risquent de se réjouir. Apple vient d’inventer «un système pour pouvoir dire aux iPhones d’arrêter l’enregistrement des vidéos et de désactiver leurs capacités vidéo», détaille Inverse. En soi, ce brevet qui «s’intéresse à la transmission de données en infrarouge», comme le précise le site spécialisé Patently Apple, n’est pas totalement nouveau: il s’inscrit dans la continuité d’un autre brevet obtenu en 2011 dont nous avions déjà parlé. Mais, vu comment la prise de vidéos et/ou de photos dans les salles de concert et les musées s’est développée au cours de ces dernières années, ce nouveau brevet pourrait bien plus résonner aujourd’hui qu’il y a cinq ans.

C’est l’USPTO, l’organisme américain en charge des brevets et des marques déposées, qui a donc accordé ce brevet de continuation à l’entreprise de Cupertino, ce mardi 28 juin. «Le brevet expose les grandes lignes d’une fonctionnalité où l’iPhone peut dire quand il se trouve dans une “zone sensible” et bloquer les enregistrements vidéo, continue Inverse. Par exemple, un émetteur infrarouge devant la scène pourrait envoyer un signal spécial, pour que, quand l’objectif voit le signal, il s’éteigne.»

USPTO

Cela fait plusieurs années que des artistes demandent à leur public de ne pas prendre de photos ni d’enregistrer leur concert.

Malgré cela, indique Quartz, des images continuent d’être prises. «Lors du dernier concert de Prince avant sa mort, en avril, il ne devait pas y avoir de téléphones dans la salle. Ce n’était apparemment pas le cas. Si le brevet était utilisé pour le logiciel de l’iPhone et si des salles de concerts plaçaient des émetteurs infrarouges autour de la scène, de telles fuites pourraient arrêter de se produire.»

Signal infrarouge

Inverse imagine que cette fonctionnalité pourrait également être utilisée pour empêcher certaines informations sensibles d’être prises en photo ou en vidéo. La CIA pourrait empêcher des agents doubles de prendre des photos de documents, envisage le site internet, «même s’ils bloqueront probablement le signal infrarouge et continueront comme si de rien n’était».

Mais, comme le signale Quartz, pas sûr que tout ceci soit une très bonne idée pour tout le monde: «Son application pourrait aider la police à limiter les enregistrements d’actes de brutalité envers les civils, ou aider un gouvernement en place dans sa tentative d’empêcher de filmer certains lieux.»

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas parce qu’Apple a déposé ce brevet qu’il compte en faire quelque chose –la preuve: le premier brevet existe depuis 2011 et les iPhones n’empêchent toujours personne de filmer des concerts. Chaque année, la marque à la pomme dépose des milliers de brevets, poursuit le site internet, et ne se sert pas nécessairement de tous. «Apple a pu simplement breveter cette technologie pour que personne d’autre ne puisse l’utiliser.»

Newsletters

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Des scientifiques développent un algorithme utilisant les réseaux sociaux et d'autres données pour prévoir l'évolution de l'épidémie.

Quatre façons de prolonger la durée de vie de vos appareils technologiques

Quatre façons de prolonger la durée de vie de vos appareils technologiques

En cette période de récession provoquée par la pandémie de Covid-19, il est plus important que jamais de prendre soin de nos smartphones et ordinateurs.

Une université travaillant sur le Covid-19 se fait hacker et paie 1.140.000$

Une université travaillant sur le Covid-19 se fait hacker et paie 1.140.000$

L'Université de Californie à San Francisco, une institution de recherche médicale, a payé la rançon pour éviter une cyberattaque du groupe de hackers Netwalker.

Newsletters