Sports

Entre les mariages et l’Euro, c’est l’amour vache

Temps de lecture : 3 min

L'Euro 2016 regorge d'histoires insolites où, pour les joueurs comme pour les supporters, football et mariage ne font pas forcément bon ménage.

Le footballeur italien Francesco Totti avec sa compagne lors de son mariage en 2005 | Andreas SOLARO/AFP
Le footballeur italien Francesco Totti avec sa compagne lors de son mariage en 2005 | Andreas SOLARO/AFP


Juin et sa fournée de mariages ensoleillés... On pourrait presque dire que c’est à ça que ce mois sert. Seulement, tous les deux ans, le ballon rond vient brouiller les plans des futurs mariés. Qu’il s’agisse de la Coupe du monde ou de l’Euro, le football monopolise l’attention. Dans ces moments précis, passer son week-end devant la télé devient même accepté socialement.

Bref, comment réussir son mariage quand l’un des conjoints ou une famille entière est mordu(e) de foot? Ou pire, quand l’un des membres d’une famille joue pour la sélection nationale? L’Euro français a apporté son lot de réponses.

1.Le pire scénario
Un joueur gallois en France, son frère au Mexique

Le défenseur gallois Chris Gunter risque de rater le mariage de son frère, prévu à Mexico le 7 juillet. Encore en lice, le footballeur s’en prend carrément à son frère, dont il devait être le témoin: «Cela a provoqué le chaos –vous ne pouvez pas imaginer les difficultés que cela a engendrées. Mais c’est de sa faute. Parlez-en à mes parents: ils sont furax», a-t-il confié en conférence de presse. Les parents Gerald et Sarah ont en tout cas choisi leur camp. Ce sera celui du football et de la France.

Le frère, lui, après avoir raté le travail un mois et assisté aux matchs de son équipe, a fini par plier bagage direction le Mexique le 28 juin –ce qui peut être interprété comme un manque de confiance envers l’avenir de son pays dans la compétition. À l’heure d’affronter le 1er juillet la Belgique pour une place dans le dernier carré, Chris Gunter envisage désormais de faire son discours via Skype.

Avant le début de la compétition, il se montrait pourtant bien moins agacé: «Peut-être que le meilleur scénario serait de rater son mariage et d’organiser une fête à notre retour à la maison», racontait-il au journal South Wales Evening Post.

2.La meilleure astuce
Le live à l’église

En Pologne, pays aimanté par le foot et à forte culture catholique, le choix est tout aussi cornélien. Mais certains ont choisi de ne pas s’en faire. Résultat: l’évolution du score du huitième de finale face à la Suisse a été projeté ors d’un mariage au-dessus d’un prêtre. Le choc des cultures.

3.Chaque chose en son temps
Le sport puis l’amour

Côté footballeurs, la situation atteint son paroxysme. L’international allemand Bastian Schweinsteiger a repoussé la date de ses noces pour ne pas perturber sa préparation pour l’Euro. Une date a enfin été trouvée: ce sera le 12 juillet, c’est-à-dire deux jours après la finale de l’Euro, et trois jours après la finale du tournoi de Wimbledon, que dispute sa compagne, Ana Ivanovic.

Le numéro neuf anglais, Jamie Vardy, n’a pas pris autant de précautions. Avec l’accord du sélectionneur, il s’est absenté quatre jours en plein stage de préparation, du 25 au 28 mai, ratant au passage un match amical face à l’Australie.

4.La meilleure demande
Au milieu de la fan zone

À défaut de se passer la bague au doigt en plein Euro, mieux vaut-il peut-être se contenter d’y faire sa demande. Cela prend moins de temps (à la mi-temps d’un match par exemple?), et donnera au moins une bonne raison de garder un bon souvenir d’une compétition de football. Le 15 juin 2016, un fan gallois s’y est risqué au pied de la tour Eiffel. L’essai s’est avéré plus que concluant.

5.Bonus: des supporters hongrois s’inscrustent à l’église

Le football peut aussi perturber une cérémonie, sans même que les mariés et l’assistance n’en soient avertis. C’est ce qui est arrivé à un couple marseillais, le 18 juin 2016, dont la sortie de l’église a été chaudement saluée par des supporters hongrois en chemin vers le Vélodrome.

Que retenir de tout cela? Peut-être dire un grand merci à la Fifa, c’est si rare. La Coupe du monde 2022 se disputera en effet en plein hiver au Qatar. Voilà, à n’en pas douter, une très bonne nouvelle pour des milliers de futures unions estivales.

Newsletters

La lutte contre les violences sexuelles dans le sport fait un bond en avant

La lutte contre les violences sexuelles dans le sport fait un bond en avant

D'ordinaire, je ne suis pas fana des conférences de presse sur ces sujets, mais le 1er juillet les intervenant·es du ministère m'ont convaincue des avancées en la matière.

Les stades de foot vides influencent les résultats

Les stades de foot vides influencent les résultats

Moins de réussite, un arbitrage plus sévère... Les supporters de football ont un impact sur l'issue des rencontres.

S'afficher dans les stades peut-il faire gagner une élection municipale?

S'afficher dans les stades peut-il faire gagner une élection municipale?

Alors que le second tour se profile le 28 juin, certain·es maires de grandes villes, en ballotage favorable ou défavorable, ont cherché à occuper le terrain sportif dans des logiques électoralistes.

Newsletters