Science & santéDouble X

Avec ou sans décolleté? Devinez quelle photo va convaincre les recruteurs

Repéré par Nadia Daam, mis à jour le 07.07.2016 à 15 h 08

Repéré sur The Telegraph

Les femmes portant un vêtement échancré sur leur photo de CV ont trois à quatre fois plus de chances d’être contactées que les autres.

Le vêtement décolleté suscite le plus de réaction positive chez les recruteurs | Pedro Ribeiro Simões via Flickr CC License by

Le vêtement décolleté suscite le plus de réaction positive chez les recruteurs | Pedro Ribeiro Simões via Flickr CC License by

C’est déprimant mais pas franchement surprenant: quand une femme postule pour un job, plus sa tenue est décolletée sur la photo de son CV, plus elle aura de chances d’être contactée par les recruteurs. C’est ce qu’a conclu un test réalisé par Sevag Kertechian, doctorant en sciences de gestion à l’université de la Sorbonne, relayé par le Telegraph.

Dans le cadre de l’Appearance Matters Conference qui se déroule à Londres, il a voulu évaluer l’impact du look des femmes au cours de leur recherche d’emploi. Sur une période de trois ans, il a ainsi réuni deux profils de femmes à l’expérience professionnelle et à l’apparence physique quasi similaires. Chacune des deux femmes a postulé à cent offres d’emploi avec une photo de CV sur laquelle elle portait un haut ras du cou et à cent autres offres d’emploi avec une photo sur laquelle elle arborait un large décolleté.

L’étude se conclut comme on pouvait cyniquement l’escompter: pour un poste de vendeuse, les candidatures avec décolleté ont été suivies de soixante-deux propositions d’entretien de plus que celles où l’on voyait un vêtement plus couvrant sur la photo; pour un poste de comptable, de soixante-huit réponses supplémentaires. Ce qui signifie que les femmes ayant porté un vêtement échancré ont trois à quatre fois plus de chances d’être contactées que les autres.

Photos utilisées par Sevag Kertechian pour son étude

Discrimination à l’embauche

«Les résultats montrent de manière très significative comment s’effectue le choix des recruteurs […]. Quel que soit le job, qu’il s’agisse d’un travail de vendeuse en contact avec la clientèle ou d’un travail de bureau, c’est bien le vêtement décolleté qui suscite le plus de réaction positive», commente l’auteur de l’étude.

Ce qui fait donc des femmes portant des vêtements plus couvrants des victimes de la discrimination à l’embauche. En effet, depuis la loi n° 2001-1066 du 16 novembre 2001, le critère de l’apparence physique, qui inclut le look vestimentaire, fait partie des motifs de discrimination, au même titre que l’orientation sexuelle ou l’âge. En tout cas en ce qui concerne la France, une telle législation n’ayant pas été adoptée à l’échelle européenne.

Une loi qui n’empêche visiblement pas les recruteurs de «faire leur marché» en fonction des critères physiques qui leur conviennent, en particulier quand cela concerne les femmes. Les discriminations à l’embauche liées à l’apparence physique étant rapportées deux fois plus par les femmes que les hommes, comme l’avait rapporté le Défenseur des droits en février 2016.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte