Tech & internetCulture

Lady Mormont, 10 ans, la seule héroïne dont «Game of Thrones» a besoin

Vincent Manilève, mis à jour le 28.06.2016 à 14 h 59

Trois scènes et un regard ont suffi à la hisser au sommet de la série.

Extrait de la série «Game of Thrones».

Extrait de la série «Game of Thrones».

AVERTISSEMENT. Attention, cet article contient de nombreux spoilers sur l’épisode 10 (et les précédents) de la saison 6 de Game of Thrones. Si vous le lisez quand même, n’allez pas vous plaindre après ;)

La vie des enfants dans la série Game of Thrones, dont la saison 6 vient de s’achever, a toujours été compliquée. Dans le premier épisode de la série, Jamie Lannister poussait le jeune Bran Stark par la fenêtre, le laissant gravement handicapé, et, dans le dernier épisode, diffusé le 26 juin, le roi Tommen, 16 ans à peine et fruit d’un amour incestueux, se suicidait de désespoir, toujours en tombant d’une fenêtre.

Et pourtant, cette sixième saison a pris un tournant vis-à-vis des enfants, de la même manière qu’elle l’a fait pour les femmes, et ce, grâce à un personnage âgé de 10 ans à peine: Lyanna Mormont, Lady de l’Île-aux-Ours, petit territoire matriarcal situé à l’ouest des côtes du Nord. En un regard et quelques scènes, elle a réussi à confirmer son statut de personnage le plus charismatique de la saison.

Mais, avant de revenir sur son rôle dans la série, un peu d’histoire et de généalogie. Lyanna Mormont (qui doit son prénom à la sœur défunte de Ned Stark) est la fille de Maege Mormont, elle-même jeune sœur de Jeor, Lord Commandant de la Garde de Nuit avant Jon Snow. Lyanna est donc la cousine de Jorah Mormont, ancien bras droit et amoureux malheureux de Daenerys Targaryen. Les livres de George R.R. Martin nous en apprennent un peu plus sur sa famille et sur le refus qu’elle avait formulé quand Stannis Baratheon lui avait demandé de reconnaître son autorité.

(crédit: Quartermaster.info, via Google Maps)

L’art de remettre les gens à leur place

Voici pour l’histoire personnelle de la jeune fille; passons maintenant aux choses sérieuses. Dans l’épisode 7, «The Broken One», Jon Snow tente de rallier à sa cause les différentes maisons ayant prêté allégeance aux Stark par le passé. Il se rend donc logiquement sur l’Île-aux-Ours pour solliciter l’aide de Lyanna Mormont. Confuse par le silence de la Lady, Sansa, sœur de Jon, tente de la flatter lui assurant qu’elle sera d’une grande beauté:

«J’en doute, répond Mormont, toujours avec le même ton froid et distant typique du Nord. Ma mère n’était pas une grande beauté, ni même une beauté. C’était une grande guerrière néanmoins. Elle est morte en combattant pour votre frère Robb.»

Silence dans la salle, les Stark ne s’attendaient pas à une telle répartie de la part d’une enfant assise dans une chaise trop grande pour elle. Snow va alors tenter sa chance en mentionnant son oncle Jeor, mais la Lady va l’interrompre: «Je pense qu’on a assez bavardé, pourquoi êtes-vous ici?» Toujours très sèche, elle moque alors les mariages successifs de Sansa et l’origine illégitime de Snow. Quand ce dernier lui demande enfin de rejoindre sa bannière avec ses hommes, elle va alors sortir sa meilleure réplique:

«Je comprends que je suis responsable de l’Île-aux-Ours et de ceux qui y vivent. Alors pourquoi je devrais sacrifier une seule vie Mormont de plus pour la guerre de quelqu’un d’autre?»

Ce n’est qu’après avoir écouté l’argumentaire rationnel de Ser Davos, qui l’a convaincu que cette guerre concernait tout le monde, que Lyanna  Mormont décide de suivre Snow. Elle prend sa décision seule, sans écouter ses conseillers adultes, qu’elle rebute d’un revers de main. Jon Snow aura le droit à soixante-deux hommes seulement, mais des hommes qui se battent chacun «avec la force de dix hommes du continent».

Des héroïnes «badass», Game of Thrones en a connu plusieurs. Mais c’est la première fois qu’un leader aussi charismatique est à la fois une femme et un enfant, faisant d’elle un idéal à la fois féministe et générationnel

La scène dure 5 minutes et 19 secondes, mais cela a suffit à introniser la jeune femme en tant que nouveau personnage préféré du public de Game of Thrones. Sur internet, les fans de la série s’affolent et les médias portent la nouvelle héroïne aux nues.

«J’espère être Lyanna Mormont quand j’aurai 10 ans»

«Je veux être cette petite fille en colère quand je serai grande»

Des héroïnes «badass», Game of Thrones en a connu plusieurs (Daenerys, Arya, Bryenne, Cersei…), et encore plus dans cette fin de saison. Mais c’est la première fois qu’un leader aussi charismatique est à la fois une femme et un enfant, faisant d’elle un idéal à la fois féministe et générationnel. Pour construire une idole pop sur internet, il faut une attitude, un discours et un regard. Lyanna Mormont a les trois, c’est donc normal que des mèmes aient vite été réalisés pour vanter sa force de caractère face à des adultes qui tentaient de la prendre de haut.

«Si George avait donné à Lyanna Mormont trois dragons, l’histoire aurait été finie il y a quatre saisons.»

Un regard suffit

Forcément, à mesure que la tragique fin de saison approche, tout le monde commence à guetter ses nouvelles apparitions. Il faudra attendre l’épisode 9, lors de la fameuse bataille entre Jon Snow et Ramsay Bolton, où la très jeune femme apparaît 2 secondes seulement. Mais là encore, plutôt que d’être frustrés de ne pas la voir plus, le public perd ses moyens, et à juste titre. Car, dans ce fameux plan, tout réside dans le regard, gorgé de haine et de dédain, qu’elle porte à Ramsay Bolton. Le même regard que les fans de la série ont posé sur ce sadique personnage qui a hanté les quatre dernières saisons de la série.

Ici encore, rebelote. Deux secondes à l’écran suffisent à rendre fou internet, qui demande toujours plus de Lady Mormont à l’écran.

«Je dois travailler mon regard de la mort à la Lyanna Mormont»

«J’aimerais avoir une Lyanna Mormont qui me suivrait partout pour mal regarder les gens que je n’aime pas»

Et, même quand elle n’est pas à l’écran, la Lady se révèlent déterminante dans l’intrigue. Lors de l’affrontement entre Jon Snow et Ramsay Bolton, le bâtard des Stark se saisit d’un bouclier pour se protéger des flèches de son adversaire. Un bouclier à l’effigie floqué avec un ours, l’effigie de la maison Mormont. On peut donc dire que Lyanna Mormont a sauvé la vie de Snow.

Même quand elle n’est pas à l’écran, Lyanna Mormont se révèlent déterminante dans l’intrigue

 

Donnez-lui le Trône de Fer, SVP

Dans l’épisode final, elle va aussi l’aider à s’affirmer comme le roi légitime du Nord. Alors que les seigneurs le rabaissent à son statut de fils illégitime des Starks, la jeune fille se lève et affronte des seigneurs dont la diversité est digne de celle de notre Assemblée nationale. Son discours, qui dure pourtant moins d’une minute, se savoure dans son intégralité:

«Votre fils a été massacré aux Noces pourpres, Lord Mandely. Mais vous avez rejeté l’appel [des Stark]. Vous avez prêté allégeance aux Stark, Lord Glover, mais, à la pire heure de leur histoire, vous avez rejeté l’appel. Et vous, lord Cerwyn, votre père a été écorché vif par Ramsay Bolton, mais vous avez rejeté l’appel. La maison Mormont se souvient. Le Nord se souvient. Notre seul roi est le roi du Nord, et son nom est Stark. Je me moque qu’il soit bâtard. Le sang de Ned Stark coule dans ses veines. Il est mon roi, depuis ce jour et jusqu’à la fin de ses jours.»

Là encore, silence dans la salle. Les vieux hommes blancs sont impressionnés par la jeune fille et gênés par leur propre lâcheté. Plus que l’anaphore hollandesque, on retiendra sa phrase «Le Nord se souvient», habituellement prononcée par Lord Mandely, l’un des seigneurs présents dans la salle, comme pour mieux l’humilier face à ses propres responsabilités. Internet n’a plus besoin de rien, Lady Mormont mérite sa place sur le Trône de Fer plus que quiconque.

«Maison des Losers, voici ce que ça fait de se prendre une leçon de la part d’une fille de 10 ans.»

Des parallèles vont même être réalisés avec le slogan de soutien de la candidate démocrate Hilary Clinton, «I’m with her», «je suis avec elle».

Le plus beau dans cette histoire, c’est que l’actrice qui interprète Lyanna était jusque-là une illustre inconnue. Bella Ramsey, retenez bien son nom, a pourtant impressionné toute l’équipe de Game of Thrones. Dans une interview accordée au Hollywood Reporter, le réalisateur Mark Mylod, qui l’a dirigée dans sa première apparition, ne cache pas son admiration:

«Nous nous sentions honteux, parce qu’elle connaissait chaque mot et chaque inflexion. On est tous rentrés chez nous un peu mal [rires]. Mais aussi très excités! Parce que le niveau de talent qu’il y avait là est juste incroyable. C’est quelqu’un qui, dans vingt ans, dominera Hollywood. Elle est juste incroyable.»

Bella Ramsey a une belle carrière devant elle, et on est impatient de la voir dans la prochaine saison de Game of Thrones. Histoire de remettre encore un peu plus d’ordre dans ce monde d’hommes. 

Vincent Manilève
Vincent Manilève (353 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte