Science & santéEconomie

Ils jeûnent trente-six heures par semaine pour être plus productifs

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 28.06.2016 à 10 h 33

Repéré sur Quartz, Fortune

À Nootrobox, une start-up qui crée des pilules pour stimuler le cerveau, les employés ne mangent pas du lundi soir au mercredi matin.

Le jeûne fait partie de la culture de l’entreprise Nootrobox | Chris Martin via Flickr CC License by

Le jeûne fait partie de la culture de l’entreprise Nootrobox | Chris Martin via Flickr CC License by

La start-up californienne Nootrobox se spécialise dans la création de «nootropics», des médicaments censés améliorer les fonctions cognitives. Un de leurs best-sellers, très populaires parmi les employés de la Silicon Valley, est la gélule RISE, un mélange d’herbes venues d’Asie (dont le bacopa monnieri) et d’alfoscérate de choline, un composé naturel qui existe dans le cerveau. Selon le site Nootrobox, ce cocktail permet de «booster la mémoire, l’endurance et la résilience».

Afin d’améliorer ses capacités coginitives, le site de Nootrobox recommande des périodes de jeûne régulières en plus de la consommation de gélules RISE. Comme le rapporte le site Quartz, c’est un conseil que les fondateurs de la start-up prennent très au sérieux.. En effet, chaque semaine depuis décembre 2015, les neuf employés de Nootrobox ne mangent pas du lundi soir au mercredi matin, pour une durée totale de trente-six heures hebdomadaires. Le jeûne n’est pas obligatoire (le thé, l’eau et le café sont autorisés), mais cette pratique fait désormais partie de la culture de l’entreprise (même si personne ne vérifie si vous mangez à la maison).

Biohacking

Le cofondateur de la start-up, Geoffrey Woo, qui a étudié les sciences informatiques à Stanford, explique que les mardis jeûnés sont parmi les jours les plus productifs de la semaine. Il est parvenu à cette conclusion après avoir demandé aux employés d’évaluer leur humeur, leur état physique et leur efficacité via des applications de mesure de productivité.

Cette mode du jeûne ne se limite pas à la start-up de Woo: celui-ci a créé un groupe de soutien sur l’application Slack intitulé WeFast (NousJeûnons), et plus de 700 personnes ont rejoint le groupe.

Des études ont montré que le jeûne de court terme pouvait être bénéfique pour la santé. Dans des start-ups comme Nootrobox, le jeûne fait partie de la culture du «biohacking», soit le fait de mener des expériences biologiques de façon participative et hors laboratoire mais aussi d’expérimenter sur son propre corps.

Après les trente-six heures de jeûne, l’équipe de Nootrobox prend le petit-déjeuner ensemble, un bon moyen d’encourager la convivialité entre collègues...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte