Science & santéDouble X

Le secret d'une vie sexuelle épanouie: le sommeil

Repéré par Cyril Simon, mis à jour le 27.06.2016 à 14 h 31

Repéré sur Mel Magazine

La science a mesuré à quel point la privation de sommeil pouvait gâcher la vie quotidienne d'un couple. Ses relations sexuelles en tête.

ANTHONY WALLACE / AFP

ANTHONY WALLACE / AFP

Quel est le plus important dans un couple? Le sexe ou le sommeil? 60% des Américains ont choisi: selon une étude réalisée par le Better Sleep Council, ils préfèrent un tête-à-tête salvateur avec leur oreiller. Idiot? Pas forcément. Réfléchissez-y à deux fois à l'heure d'acheter votre tout nouveau nid d’amour au magasin de matelas du coin. Mal dormir, c’est ajouter un verso à la liste des soucis que traversent votre couple.

La journaliste du site Mel, Jennifer Sanchez, a recensé les principaux domaines affectés par des insomnies fréquentes: le jugement, la prise de décision, la résolution de problèmes, l’humeur, la mémoire, la productivité l’attractivité générale, le sens de l’humour

«Quand les gens dorment mal, ils sont moins en mesure d'évaluer les sentiments de leur partenaire et leurs partenaires sont moins en mesure d'évaluer leurs émotions», écrivent les deux psychologues de l’université de Berkeley, Serena Chen et Amie Gordon.

Il suffit donc que l’un des deux soit en manque de sommeil pour empoisonner la communication. Cela rendrait carrément plus égoïste: «Nous mettons en avant nos propres besoins et plus celui de son partenaire.»

Vous voilà alors pris au piège d’un cercle vicieux. Si le risque de dispute augmente, les chances de réussir à désamorcer le conflit, elles, diminuent. Et le pire, c’est que cela ne concerne pas seulement la caste des insomniaques chroniques. Sont potentiellement touchées toutes les personnes ayant moins bien dormi que d’habitude...

Mais à trop dormir, la vie sexuelle, ciment (presque toujours) d'un couple épanoui, peut aussi souffrir.

 

«Bien sûr que le sommeil est important. Si tu ne dors pas, tu meurs. Mais c’est quelque chose d’individuel, tandis que le sexe, c’est nous qui construisons ensemble une partie de notre relation.»

La psychologue Annie Gordon, elle, préfère donc ne pas choisir. Juste livre-t-elle un conseil: le sexe sera toujours plus agréable après une bonne nuit de repos. Et là encore, une étude le démontre. Une succession de nuits blanches ou trop courtes, et c’est votre taux de testostérone qui dégringole. Sans parler des potentiels problèmes d’érections, dont l’une des causes principales est l’apnée du sommeil.

Dernière preuve que sexe et sommeil, prétendument opposés, font la paire. Chaque heure de sommeil supplémentaire avive le désir sexuel immédiat des femmes, et augmente de 14% la probabilité de faire l'amour avec son partenaire le lendemain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte