Monde

«Une victoire sans coup de feu»: la réaction proprement scandaleuse de Nigel Farage

Temps de lecture : 2 min

L'eurosceptique a fêté la victoire du Brexit avec un drôle de discours seulement une semaine après l'assassinat de la député travailliste Jo Cox.

Nigel Farage à la Conservative Political Action Conference en 2015 | Gage Skidmore via Flickr CC License by

Cette fois, c'en est trop. On savait Nigel Farage, le leader du parti indépendantiste Ukip, franc, profondément eurosceptique et flirtant allègrement avec le racisme et la xénophobie. Désormais, on a la confirmation qu'il peut être extrêmement nauséabond. Il a ainsi terriblement manqué de tact et de prestance pendant son discours de victoire en déclarant que les partisans du Brexit «l'avaient emporté sans qu'aucune balle ne soit tirée». Une saillie affreusement malséante une semaine après l'assassinat, en pleine rue, de la député travailliste et pro-européenne Jo Cox.

«Êtes-vous sérieux Farage ? Pas une seule balle tirée ? Au-delà du méprisable»

La sortie a immédiatement soulevé un tollé sur les réseaux sociaux.

«Nigel Farage dit que la victoire du #Brexit a été réussie "sans qu'aucune balle ne soit tirée".C'est une phrase assez honteuse.»

Cet élément de discours inopportun, gâche la victoire du Brexit et en dit un peu plus sur le monstre Farage, décidément sans filtre et prêt à tous les écarts. Le leader de l'Ukip affirmait hier: «C'est une victoire pour les gens ordinaires, pour les gens bons, pour les gens honnêtes». Autant de caractéristiques qui ne collent pas très bien au personnage. Farage a ainsi déclaré ce vendredi matin que la promesse de récupérer 350 millions de livres pour le système de santé britannique en quittant l'Union européenne n'était sans doute pas tenable.

Newsletters

Houston, we have a problem

Houston, we have a problem

Le cappuccino n'a pas été inventé par les Italiens

Le cappuccino n'a pas été inventé par les Italiens

Et c'est eux-mêmes qui le disent.

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

La Fed va augmenter les taux d'intérêt dans l'espoir d'obtenir un atterrissage en douceur. Mais les indicateurs de surchauffe suggèrent une très forte probabilité de récession au cours des deux prochaines années.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio