France

La première manifestation syndicale interdite (pendant deux heures) depuis 1962

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 22.06.2016 à 13 h 22

Repéré sur France info, Le Monde

Les organisations syndicales ont finalement obtenu le droit de manifester à Paris. Mais cette interdiction éphémère en rappelle une autre, tristement célèbre.

Manifestants demandant le retrait de la loi Travail à Strasbourg, le 31 mars 2016 | FREDERICK FLORIN/AFP

Manifestants demandant le retrait de la loi Travail à Strasbourg, le 31 mars 2016 | FREDERICK FLORIN/AFP

«Jamais depuis 1958, quand les organisations syndicales sont à l’initiative, il n’y a eu interdiction», a affirmé le député socialiste Christian Paul ce mercredi 22 juin au matin, après l’interdiction par la préfecture de la manifestation contre la loi Travail, qui était prévue jeudi 23 juin. Quelques heures avant que celle-ci, à la sortie d’une réunion des syndicats avec le ministère de l’Intérieur, ne soit à nouveau autorisée, «sur un parcours proposé par le ministre de l’Intérieur».

1958? Façon de parler. Car, pour être précis, la dernière interdiction de manifestation de syndicats remonte au 8 février 1962, lorsque la CGT, la CFTC et quatre autres organisations syndicales ont appelé à manifester contre l’OAS, place de la Bastille, racontent France info et plusieurs médias.

Les syndicats et les partis de gauche français s’étaient alors rassemblé à Paris contre le «fascisme» et «pour la paix en Algérie», explique Le Monde. L’interdiction avait été bravée par quelques milliers de personnes et la répression avait fait neuf morts.

 

D’autres manifs interdites sous la Ve

La décision (éphémère) a en tout cas fait bondir sur Twitter:

Pendant la Ve République, plusieurs autres manifestations ont été interdites, mais elles n’avaient pas été organisées par des syndicats. Dernièrement, la Marche pour le climat, prévue à l’ouverture de la COP21, a été interdite au nom de l’état d’urgence. À la place, des milliers de chaussures avaient été déposées sur la place«On peut également citer l’interdiction d’une manifestation pro-palestinienne prévue à Paris en juillet 2014», rapporte France info.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte