Sports

Ce joueur nord-irlandais a renoncé à disputer l'Euro pour rester auprès de sa femme atteinte d'un cancer

Temps de lecture : 2 min

Patrick «Paddy» McCourt vient d'expliquer pourquoi il avait une croix sur son club et sa sélection nationale.

 Patrick “Paddy” McCourt sous les couleurs du Celtic Glasgow en 2009 | Ally Middleton via Flickr CC License by


Cela a beau être la première participation de l'Irlande du Nord à un Championnat d'Europe de football, il est des événements dans la vie qui relèguent une compétition de cette importance au second plan. Patrick «Paddy» McCourt a été convoqué pour tous les matches de qualification des Nord-Irlandais à l'Euro 2016. Il était fortement pressenti pour faire partie de la liste des 23 de Michael O'Neill.

Mais le mois dernier, l'ailier de 32 ans rompt mystérieusement le contrat qui le lie au club anglais de Luton Town. Puis il demande personnellement à son sélectionneur de ne pas compter sur lui pour l'Euro sur le sol français. Il invoque alors de mystérieuses «raisons personnelles» avant de sortir de son silence dans une interview accordée à The Times ce 20 juin 2016 et relayée par The Mirror.

S'il a renoncé au football, c'est pour rester au chevet de sa femme, aux prises avec une tumeur au cerveau. «Quand quelque chose comme ça arrive, tu ne penses qu'à ta famille, a déclaré l'ancien joueur du Celtic Glasgow. Mes seules préoccupations étaient ma femme Laura et nos enfants. Cela a toujours été ainsi mais c'est incroyable de constater que tout le reste devient secondaire dans ce genre de situation. Ce ne serait pas différent si j'avais disputé toutes les minutes de la phase de qualification ou si nous étions en finale», a-t-il poursuivi.

L'opération s'est bien passée

Le joueur aux dix-huit sélections avec l'armée verte et blanche a également révélé qu'il avait fait toute la lumière sur sa situation à son sélectionneur au moment de l'annonce de son forfait. Ce dernier aurait répondu: «Ne pense pas à l'Euro. Reste avec Laura et assure-toi qu'elle va mieux.»

Finalement, «Paddy» McCourt pourrait bientôt revivre du football et des jours heureux avec sa famille. L'opération au cerveau de sa femme s'est bien déroulée. «Laura est en train de récupérer et d'ici quatre à six mois, grâce à Dieu, elle devrait retrouver une vie normale», s'est réjouit le joueur. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule peut-être est-ce le signe annonciateur d'un bon résultat de l'Irlande du Nord face à l'Allemagne ce 21 juin 2016.

Newsletters

Kobe Bryant était plus qu'un joueur de basket

Kobe Bryant était plus qu'un joueur de basket

L'ancienne star des Los Angeles Lakers est morte dans un accident d'hélicoptère, dimanche 26 janvier.

Si la NBA a réussi à percer en France, c'est grâce aux réseaux sociaux

Si la NBA a réussi à percer en France, c'est grâce aux réseaux sociaux

Ce 24 janvier, un match officiel de la NBA se joue pour la première fois sur le sol français. Les efforts des fans, qui ont su faire vivre leur passion sur internet, sont enfin récompensés.

«Cheer», la série Netflix qui montre les cheerleaders sous un nouveau jour

«Cheer», la série Netflix qui montre les cheerleaders sous un nouveau jour

Loin des clichés sur les pom pom girls, cette série documentaire offre un portrait inédit de ces athlètes dévoué·es.

Newsletters