Monde

Enrico Letta: «Ce qui va se passer le 23 juin va changer l'histoire européenne»

Temps de lecture : 2 min

L'ancien Premier ministre italien était invité de l'émission «Politique» sur France 24, en partenariat avec Slate.fr, de même que l'ancien eurodéputé Jean-Louis Bourlanges et la journaliste Sophie Pedder.

La campagne référendaire britannique, endeuillée le jour même par le meurtre de la députée travailliste Jo Cox, était au programme de l'émission «Politique» sur France 24, jeudi 16 juin. Enrico Letta, ancien président du Conseil italien et doyen de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Sophie Pedder, cheffe du bureau parisien de l'hebdomadaire The Economist, et Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen, étaient les invités de Roselyne Febvre (France 24) et Jean-Marie Colombani (Slate.fr).

Alors que les sondages annoncent, à sept jours du vote, un scrutin très serré entre les partisans du «Remain» et ceux du «Brexit», mais que la dynamique paraît en faveur du camp du non, Enrico Letta a estimé qu'il est «plus facile de dire non, de détricoter, plutôt que de construire quelque chose. Ce qui va se passer le 23 juin va changer l'histoire européenne. [...] Jeudi prochain, on va avoir une césure nette, que ce soit le "Remain" ou le "Brexit". [...] J'espère qu'il y aura une initiative forte des dirigeants européens».


Sophie Pedder a elle souligné que la campagne pour le «Brexit» ne pouvait se confondre avec une simple campagne anti-establishment, pointant notamment l'engagement dans le camp du non de l'ancien maire conservateur de Londres Boris Johnson ou de plusieurs ministres du gouvernement Cameron.

Jean-Louis Bourlanges, de son côté, a vu dans cette campagne référendaire «une lutte entre les passions et les intérêts», estimant que sa cohésion interne, ses intérêts économiques ou le maintien de son influence dans le monde devraient conduire la Grande-Bretagne au «Remain», mais que les «passions» nourrissaient le vote «non».

Newsletters

Un dirigeant russe a inventé un faux yéti pour attirer les touristes en Sibérie

Un dirigeant russe a inventé un faux yéti pour attirer les touristes en Sibérie

Aman Touleïev avoue avoir alimenté l'intérêt pour la créature pendant des années.

Les enfants du monstre de Ghazipur

Les enfants du monstre de Ghazipur

Sous l'épais brouillard de pollution de New Delhi, en Inde, se cache une colline difforme. Une montagne disgracieuse dans une région pourtant plate. Quand le vent souffle et que l'horizon s'éclaircit, sa silhouette menaçante apparaît petit à petit...

Réguler les armes à feu, le casse-tête de Joe Biden

Réguler les armes à feu, le casse-tête de Joe Biden

Les réponses formulées après les fusillades de ces derniers jours ne semblent pas à la hauteur des enjeux: les jurisprudences récentes ont en effet considérablement restreint les possibilités de réforme.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters