Boire & manger

Les déchets de la fabrication de bière transformés en barres de céréales

Temps de lecture : 2 min

Une petite entreprise américaine entend réutiliser un sous-produit de la bière en fabriquant des barres «miel, amandes, IPA» ou «chocolat, café, stout».

Beer Grain | ThreelfByBike via Flickr CC License by
Beer Grain | ThreelfByBike via Flickr CC License by

La fabrication de la bière engendre un certain nombre de déchets comestibles. Comme l’explique Mother Jones, «après que les brasseurs aient trempé l’orge (ou parfois d’autres céréales) dans l’eau chaude, et extrait le liquide pour fabriquer de la bière, il leur reste beaucoup de céréales utilisées sur les bras».

Beaucoup de brasseries rurales donnent ce sous-produit à des vaches et autres animaux de la ferme qui s'en régalent. D’autres font du compost. Mais pour les petites brasseries urbaines, il est moins facile de recycler ces déchets conséquents. Alors à San Francisco, l’entreprise Regrained a lancé des barres de céréales faites avec cette matière, un bon moyen de réutiliser ces énormes quantités de matière totalement comestible. «Mangez votre bière» est d'ailleurs le slogan de la société.

Les deux concepteurs ce petit goûter concocté avec les déchets de trois brasseries du coin sont eux-mêmes brasseurs occasionnels, chez eux. «Nos partenaires brasseurs artisanaux utilisent seulement des céréales de haute qualité pour faire nos bières préférées, mais seuls les sucres de ces céréales sont nécessaires pour la bière. Nous nous occupons du reste», écrivent-ils sur leurs site. Ils précisent que ce sous-produit céréalier, une source nutritionnelle «écologique et durable», contient des fibres, des protéines, et «une texture et une saveur uniques».

Pour 2,50 dollars (2,23 euros), les habitants de San Francisco peuvent donc acheter dans des épiceries locales des barres miel, amandes, IPA ou chocolat, café, stout (qui ne contiennent pas un gramme d'alcool). Les fondateurs envisagent maintenant de faire sur le même principe des biscuits, des céréales pour le petit déjeuner et même des chips.

Comme le montrait le site Modern Farmer l’année dernière, il existe bien d’autres moyens de recycler ces céréales utilisées et tous les autres sous-produits de la bière, comme la fabrication de pain, l’alimentation des poissons, le traitement des eaux usées ou encore la production d’énergie verte.

Newsletters

Du taboulé de brocoli, qui l'eût cru?

Du taboulé de brocoli, qui l'eût cru?

Sur ma liste des interdictions pendant le confinement, les pâtes à la tomate. J'ai réussi à m'en passer. Effet collatéral: je me suis mis à faire du taboulé. Tout le temps.

Pierre Gagnaire est-il le plus grand cuisinier de France?

Pierre Gagnaire est-il le plus grand cuisinier de France?

Le chef stéphanois désormais établi à Paris se cherche une identité culinaire bien à lui. Aux plats de tradition française, il ajoute des émotions, des garnitures, de la fantaisie en prenant des risques.

Les recettes du confinement, partie 3

Les recettes du confinement, partie 3

Vu que l'on en a encore pour plusieurs semaines d'isolation, voici six nouvelles recettes faciles à cuisiner. J'espère que vous avez fait des réserves de fromage râpé (désolée pour les vegans).

Newsletters